Revenir à la rubrique : Politique

Aéroport de Pierrefonds: Marie-Joseph Malé répond à Krishna Damour

Vendredi 20 mai, [le Collectif pour le développement de la micro région sud interpellait la direction d’Air Austral]urlblank:http://www.zinfos974.com/Un-courrier-depose-pour-interpeller-Air-Austral-sur-les-difficultes-de-l-aeroport-de-Pierrefonds_a101310.html sur la situation alarmante de l’aéroport de Pierrefonds.   La compagnie régionale avait, début mai, en pleine période de vacances scolaires, annulé 35 vols au départ de la plateforme aéroportuaire sudiste, suite à un incident technique. « Au […]

Ecrit par – le lundi 30 mai 2016 à 11H51

Vendredi 20 mai, [le Collectif pour le développement de la micro région sud interpellait la direction d’Air Austral]urlblank:http://www.zinfos974.com/Un-courrier-depose-pour-interpeller-Air-Austral-sur-les-difficultes-de-l-aeroport-de-Pierrefonds_a101310.html sur la situation alarmante de l’aéroport de Pierrefonds.  

La compagnie régionale avait, début mai, en pleine période de vacances scolaires, annulé 35 vols au départ de la plateforme aéroportuaire sudiste, suite à un incident technique.

« Au delà de cet événement qui fait partie de la vie de toute compagnie aérienne, je tiens à vous rappeler qu’Air Austral a toujours été, et reste, en dépit des contraintes d’exploitation et de marché, l’opérateur structurant de la plateforme de Pierrefonds », a répondu dans un courrier datant du 25 mai, le président directeur général d’Air Austral.

Marie-Joseph Malé en veut pour preuve le maintien des vols dans le Sud en dépit des difficultés financières rencontrées par la compagnie en 2012, « au bord du dépôt de bilan « , « alors que le déficit des lignes approchait les 2 millions d’euros par an ». 

Aujourd’hui, les difficultés sont inversées. « La route des Tamarins a placé la plateforme de Gillot à une heure de route de nombreux Réunionnais » alors que dans un même temps, « les compagnies aériennes de la zone ont diminué leurs rotations sur cet aéroport, les ont supprimées pour certaines, faute de rentabilité », analyse le président directeur général d’Air Austral. 

« Air Austral, elle, est restée à Pierrefonds » 

Dans ce courrier, Marie-Joseph Malé assure que la compagnie maintient son investissement alors même que « l’exploitation des ATR est plus chère pour chaque touchée à Pierrefonds, par rapport à Gillot, pour un surcoût de plusieurs centaines de milliers d’euros par an ».

Il rétorque au collectif que si la compagnie a effectivement bénéficié de fonds des collectivités locales ce n’était non pas pour «  subventionner son développement mais en tant qu’actionnaire avisé pour absorber ses importantes pertes, maintenir ses fonds proposer, et permettre une relance aujourd’hui constatée ».

Un geste en sa faveur que la compagnie n’a pas oublié assure Marie-Joseph Malé qui garantit également sa prochaine participation « dans les limites de ses obligations légales dans le cadre de ses compétences et dans le respect de ses équilibres économiques, pour soutenir le développement de l’aéroport de Pierrefonds« .

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.