Revenir à la rubrique : Météo | Société

Activité cyclonique : Un répit de courte durée ?

La deuxième moitié du mois de janvier a été très mouvementée dans l’océan Indien avec deux cyclones et une tempête, mais aussi des masses instables qui ont provoqué d’importantes intempéries. Si le mois de février débute sous de meilleurs auspices, l’activité cyclonique devrait repartir à la hausse à la fin de la semaine.

Ecrit par Baradi Siva – le lundi 05 février 2024 à 06H14

L’année 2024 a déjà été marquée par des événements importants et exceptionnels. Le cyclone Belal a frappé La Réunion, la tempête Candice a apporté son lot de pluies et des masses instables ont provoqué d’importants dégâts dans le Sud de La Réunion.

Le beau temps est de retour pour les soldes (attention aux arnaques) en ce début février. Météo France annonce du beau temps pour le début de la semaine avec même un rafraîchissement des températures après un mois de janvier anormalement chaud.

Mais le répit sera de courte durée dans l’océan Indien, selon le Centre météorologique régional spécialisé de Météo France. Une phase “sèche” est actuellement en cours, mais une anomalie est observée avec la possibilité d’une hausse de l’humidité en fin de semaine.

Plusieurs précurseurs de systèmes dépressionnaires pourraient donc être présents dans le bassin du Sud-Ouest de l’océan Indien à partir de ce week-end. L’un d’entre eux pourrait permettre la naissance d’un prochain système dépressionnaire. Si ce potentiel météore atteint le stade de tempête, il sera alors nommé Eleanor.

Pour l’instant, les spécialistes ne s’avancent pas sur le secteur où un éventuel système dépressionnaire pourrait se former la semaine prochaine. Aucun élément ne permet en effet à l’heure actuelle de déterminer si une tempête se formera véritablement à la mi-février et si un tel phénomène aura ou non un impact sur les terres habitées.

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Zoubedinedelon
18 jours il y a

Le mois de janvier était chaud comme j ai toujours connu dans ma jeunesse. Le mois de janvier a la Réunion à toujours été très chaud. Par contre la fraîcheur actuelle est moins habituelle car le mois de février aussi est d’habitude très chaud. C’est pourquoi quand on était petit on avait des grandes vacances en cette période car la chaleur accablante parfois freine la concentration.

Myrha
Répondre à  Zoubedinedelon
16 jours il y a

Moi je pense que l’hiver cette année sera en avance…d’habitude le climat commence à changer ,en fin mars..à partir du 20 mars le temps se rafraîchi en début de soirée…mais cette année ça sera un mois à l’avance…Mais tout commence à changer, même en métropole il paraît qu’il commence à faire un peu chaud..c’est trop bizarre..car en France c’est l’hiver jusqu’en mars..moi je ne comprends plus ce climat..

Myrha
Répondre à  Zoubedinedelon
16 jours il y a

D’habitude, janvier il fait chaud..mais février il fait encore plus chaud..ont ressent comme une vapeur..et ça nous oblige à aller se baigné à la mer, dans les rivières… mais je pense que c’est fini…vivement l’hiver…Ho.lala

Planteur
17 jours il y a

Vous avez pris et analysé les relevés de températures ???
Les météorologues ne travaillent pas sur du ressenti pour faire
leurs analyses !!!
Je vois que « la chaleur accablante ne freine pas seulement la concentration » !!!

Dans la même rubrique

Météo : Pluie au Sud, beau temps au Nord

Si le soleil devrait dominer la majeure partie de l’île, la pluie sera bien présente sur le Sud de l’île. Le temps devrait s’améliorer plus tard dans la journée.

« Plus de 1.600 Evasan par an, et ça n’arrête pas d’augmenter »

Au cœur de la fronde qui oppose certains des élus les plus influents de l’île à l’Etat au sujet du non paiement de certaines prestations dues au CHU de La Réunion, la question du financement des Evasan interroge sur la volonté du gouvernement de maintenir ce dispositif dont le coût est évalué à 10 millions d’euros par an.

Eleanor s’éloigne des Mascareignes

La forte tempête tropicale modérée Eleanor poursuit sa course au sud des Mascareignes. Elle se situe désormais à 250 km au Sud de Maurice et devrait transiter affaiblie au large de La Réunion ce soir.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial