Revenir à la rubrique : Société

Soldes : Comment ne pas se faire avoir

Les soldes d’été débutent ce samedi 4 février et courent jusqu’au 3 mars. Pour que cette période soit à la fois avantageuse pour le consommateur, qui bénéficie d’un rabais, et pour le professionnel, qui peut écouler un stock de manière accélérée, le cadre réglementaire doit être respecté. Mise au point.

Ecrit par 2341926 – le vendredi 03 février 2023 à 15H47

Le respect des règles, notamment en période de soldes, est primordiale pour les consommateurs mais aussi les commerçants qui pourraient subir une concurrence déloyale. Pour veiller à l’application de la réglementation, les agents du Pôle Concurrence, Consommation, Répression des Fraudes et Métrologie de la DEETs effectuent des contrôles, qui peuvent être orientés ou aléatoires, aux quatre coins de l’île.

 

“Le but durant cette période-là, c’est de s’assurer que les rabais annoncés sont fondés, qu’ils peuvent être justifiés”, explique le responsable du Pôle C, Patrick Chauchon.

Les moins “ici, – 70%” affichés en vitrine, qui ne sont valables uniquement sur deux ou trois produits et les articles proposés spécialement pour les soldes, non qu’à bien se tenir. Les agents du Pôle C de la DEETs s’assurent que les rabais annoncés soient représentatifs de ce que l’on trouve en magasin et que les produits en soldes correspondent à un déstockage.

Durant les contrôles, le commerçant doit pouvoir fournir les justificatifs concernant les rabais annoncés et la période d’achat des produits soldés.

Les commerçants sommés d’afficher le prix de vente antérieur du produit soldé
 
Le fait sur lequel on porte plus d’attention et qui, ces dernières années, a le plus posé problème, c’est le niveau de rabais”, indique Patrick Chauchon. Pour éviter les hausses de prix artificielles juste avant les soldes, qui permettent de faire gonfler les rabais, la nouveauté depuis mai 2022 réside dans l’affichage du prix de vente durant la période des soldes. 

De la même façon que la distinction entre les articles soldés et non soldés doit clairement apparaître en magasin comme en ligne, pour chaque produit soldé, le prix avant les soldes et le nouveau prix réduit doivent désormais apparaître clairement.

Pour rappel, en cas de non conformité, le commerçant en situation de pratique commerciale trompeuse risque jusqu’à 300 000 euros d’amende et deux ans d’emprisonnement.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Baccalauréat : Début des épreuves ce mardi

Après le passage des épreuves écrites anticipées de français le vendredi précédent, l’attention se tourne désormais vers les élèves de Terminale des filières générale et technologique, qui s’apprêtent à débuter leur marathon d’examens pour décrocher le baccalauréat général et technologique.

Une campagne de communication à l’occasion de la journée du don d’organes

Afin de marquer la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes, la greffe et la reconnaissance du donneur qui aura lieu le 22 juin, le CHU de La Réunion, l’Agence Régionale de Santé La Réunion et l’Agence de la Biomédecine, en partenariat avec la Région Réunion, lancent une campagne de communication locale « Parlons don ! ». La Direction Générale du CHU et ses partenaires ont organisé une conférence de presse ce jour pour le lancement de cette campagne inédite.