Education

Réforme de l'école : Bello estime à 5 millions d'euros le surcoût pour St-Paul

Mercredi 23 Janvier 2013 - 10:03

Réforme de l'école : Bello estime à 5 millions d'euros le surcoût pour St-Paul
Dans un courrier, Huguette Bello alerte Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale, sur le décret relatif à l'organisation des temps scolaires dont l'application est programmée à la rentrée d'août.

Pour la députée-maire de Saint-Paul, cette mesure "soulève des difficultés tant du point de vue organisationnel que financier".

"En raison de la diminution du nombre d'heures de classe, de l'augmentation du coût de la restauration mais aussi du fait de l'augmentation du temps de travail des ASEM et de celui des agents de la restauration et d'entretien, les communes devront faire face à une augmentation non négligeable de leurs dépenses de fonctionnement", écrit Huguette Bello.

La commune de Saint-Paul estime ses dépenses supplémentaires à 7,5 millions d'euros alors que les recettes générées par la compensation financière de l'Etat et l'aide éventuelle de la CAF ne devraient s'élever qu'à hauteur de 2,4 millions.

Pas de doute pour Huguette Bello, l'application de cette réforme générera donc "une charge budgétaire supplémentaire nette de 5 millions d'euros".

"A ces nouvelles charges financières s'ajoutent les conséquences liées à la réorganisation totale des plannings des agents communaux et du temps périscolaire, au transfert des activités physiques et sportives des clubs et à la mise en place d'un projet éducatif territorial aux contours encore flous", reprend le courrier adressé au ministre.

Devant ces obstacles financiers, la députée de la Réunion réclame "des moyens adaptés aux ambitions que poursuit la mesure" ainsi que "le temps nécessaire à la concertation avec les parents d'élèves".
LG
Lu 1551 fois



1.Posté par le taz le 23/01/2013 10:26

des difficultés ... organisationnelles, financières....
ah bon ! comme c'est étrange....
pour la finance, pas de problème, l'état, surtout de gauche, adore dépenser n'importe comment. il anéanti la croissance, source de revenu certes, mais c'est tellement négligeable, de créer des revenus. beurk. vite vite, un impot...
et puis l'organisation, qu'en dire ? toujours mis devant le fait accompli, reste à rajouter les rires enregistrés une fois le bordel en place.
voila la méthode hollande.
la faillite n'est franchement pas loin.

2.Posté par domino le 23/01/2013 10:30

Bello, celle qui ne reconnait la France que lorsqu'il s'agit de réclamer du pognon !!

3.Posté par noe2013 le 23/01/2013 10:43

Notre députée a raison !
L'école primaire ouverte les mercredis matin , c'est 2 transports en plus , repas en plus , surveillantes , nettoyages et cantinières à payer en plus ...donc des frais en plus pour les communes et augmentation des impôts locaux !

Pour les enseignants : garde d'enfants , les déplacements pour aller à l'école .... des frais en plus! de la fatigue en plus ! les élèves ne seront pas meilleurs avec des journées de travail en plus ...

Ce ministre est un peu "macho" , il pense que les élèves du primaire travailleront mieux s'il y a école les mercredis ? Il se bourre le doigt dans l'oeil ... pas possible pour un ex-enseignant ...
Il propose n'importe quoi pour se faire mousser ! C'est un irresponsable et ça se dit "socialiste" ?
Il faut le remettre à sa place ! Si c'est de cette façon la "refondation de l'école" , il sera bien seul à la faire et nos enfants seront comme tj les perdants du système !
Bon sang de bonsoir ! ça m'énerve !

(censuré ou pas ?)

4.Posté par CREOLE LAMDA le 23/01/2013 11:10

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE "Noé " et "Noé 2013" : s'agit-il de la même personne ou de deux "internautes " différents ??En tout cas les points de vue publiés sous l'un ou l'autre pseudonyme sont totalement différents et contradictoires souvent !!!

5.Posté par ATUONA le 23/01/2013 11:14

Et avant comment faisait-on quand l'Ecole fonctionnait le samedi matin, il n'y a avait pas de transport scolaire ni de restauration scolaire ?

6.Posté par audrey le 23/01/2013 12:18

noé2013 : les enfants seront plus fatigués quelle blague et dans le monde du travail tu crois que les employeurs leur demanderont si ils sont fatigués, si ils veulent bosser le mercredi ou pas? de toute facon au college et lycée il y a cours le mercredi alors pourquoi pas les habituer a cela des le primaire!!!

7.Posté par albert muda le 23/01/2013 12:56

POST 3 et qu'ont fait les mairies des économies réalisées par les samedis chômés ??

dilapidés comme d'hab !!

8.Posté par noe2013 le 23/01/2013 13:00

Audrey
Ne pas oublier que ce ne sont que des enfants de 3 à 5 ans (les maternelles) et 6 à 11 ans (pour l'élémentaire) ...Pas pour le 2e degré (collèges et lycées) ! Ils ont besoin de moment de repos et de plus le programme est extrèmement chargé (français , math , histoire géo sciences ,dessin , EPS , informatique, langues étrangères ...) pour 24h de cours par semaine !!!!!!

9.Posté par Boubou le 23/01/2013 13:21

@Noe2103 : pendant des décennies l'école a fonctionné avec ce système de 4 jours et demi (cours le samedi matin), et là maintenant on ne sait plus comment faire? y a plus de moyens alors qu'avant y en avait? pffff

10.Posté par Ce qui est nouveau le 23/01/2013 14:38

Lorsque l’école des 4 jours est arrivée, on ne peut pas dire que les collectivités aient pu faire des économies. Ce qui n’était plus affecté à la restauration, au transport ou aux frais de personnel du samedi matin, a tout naturellement servi à financer tous les autres besoins de la population : voirie, logement, desserte en eau potable …
Ce qui change avec cette réforme, c’est la part belle faite au périscolaire. Quand nous connaissons le poids de la réglementation française, le calcul coule de source. Les frais de personnel devront augmenter.

11.Posté par David Asmodee le 23/01/2013 16:59

Quand il s'agit des entreprises, le coût du travail n'est jamais assez cher.
Quand il s'agit des communes, 5 millions d'euros deviennent insurmontables ?

Bello veut à la fois ménager les finances de la commune et les pauvres enseignants qui bossent 4 jours par semaine avec quasiment pas de vacances. Oui, oui...j'entends déjà les détracteurs : " fallait passer le concours...etc...". A cela, je réponds : je me serais ennuyé à rien foutre de mes journées . L'oisiveté est mère de tous les vices.

Question subsidiaire : que se passe-t-il au PS en ce moment ? Ils n'aiment plus les terroristes et vont faire la guerre au Mali ; ils en viendraient même à regretter leurs états d'âme sur Mohamed Merah. Ils aiment le travail et veulent mettre les profs au boulot. Ils veulent la peau des "couples d'enseignants avec deux enfants" ou quoi ? Manquerait plus qu'ils se mettent à aimer les entreprises et les salariés du privé ! On ne sait jamais, le changement c'est peut être pour maintenant ? On peut toujours rêver....

12.Posté par audrey le 23/01/2013 19:50

noé programme charger tu parles au college c'est pire, au lycée encore plus et je ne te parles meme pas du BTS ou la fac pour ceux qui arriveront a ce stade!!le primaire n'est pas si difficile que sa!!

13.Posté par nick le 26/01/2013 08:41

@audrey: vu le nombre de fautes que tu fais tu as sans doute crû que le primaire c'était facile...mdr

@david asmodee: je suis enseignant auprès d'ados en diffcultés graves et persistantes...viens donc voir si tu peux leur enseigner à parler et écrire français en t'asseyant toute la journée...à rien foutre...on peut toujours rêver...

14.Posté par audrey le 26/01/2013 12:52

nick je m'en fiche de mes fautes l'essentiel c'est que vous avez compris ce que j'ai dit j'étais une tres bonne eleve, aucun redoublement et j'ai eu tous mes diplomes avec mention!!!a un moment donner faut arreter de couver les gamins apres on s'etonne que la plupart en grandissant deviennent des rois et reines en voulant dominer leurs parents!!nos ascendants (parents, grand parents) ont connu pire (plante manioc, lave linge dans la ravine) ils en sont pas morts!!!!!

15.Posté par une petite salariée normale... le 26/01/2013 14:49

3.Posté par noe2013

Vous qui avez réponse à tout et surtout à rien, pourquoi ne demandez-vous pas à la dépitée-maire devant laquelle vous vous prosternez, de faire une proposition de loi pour supprimer la sur-rémunération de tous les enseignants de la Réunion qui n'en font pas plus que leurs collègues de métropole, et d'affecter ces sommes pour payer le surcoût estimée par la dépitée-maire ???

Comme tous nos élu-e-s cumulent leurs très et trop larges indemnités avec des retraites sur-majorées de la fonction publique, vous êtes assuré de les entendre brailler qu'ils ne s'en sortent pas et que c'est l'Etat, c'est à dire nous avec nos impôts,qui doit payer !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >