MENU ZINFOS
Mayotte

Jumelage Mayotte Comores : l'initiative divise


Le jumelage prévu entre la ville de Mamoudzou et les villes de Tsidjé (Grande Comores) et Mutsamudu (Anjouan) est loin de faire l'unanimité sur l'île aux parfums. Un collectif du chef lieu évoque une trahison alors que le maire salue une initiative positive.

Par NP - Publié le Mardi 2 Août 2022 à 13:03

Un élu de la commune de Mamoudzou a représenté la municipalité aux Comores pour la signature du jumelage (Capture d'écran)
Un élu de la commune de Mamoudzou a représenté la municipalité aux Comores pour la signature du jumelage (Capture d'écran)
Le Collectif des citoyens de Mamoudzou a condamné, ce lundi 1er août, le jumelage du chef-lieu avec deux municipalités comoriennes, Tsidjé et Mutsamudu. Les portes de Mamoudzou ont été symboliquement scellées par le collectif qui souhaite marquer le coup et affirmer sa désapprobation.

"Les Comores n'ont jamais voulu reconnaître notre souveraineté, Mayotte française” affirmait une des représentantes du collectif dénonçant dans cet acte de jumelage "une trahison" et évoquant "des ennemis".

Pour Ambdilwahedou Soumaila, le premier magistrat de Mamoudzou, la multiplication des jumelages se traduit par une volonté politique de faire de Mamoudzou “une ville monde". Pour l'édile, cette officialisation de la coopération régionale est une façon de réaffirmer que Mayotte est française, rapportent nos confrères du JDM.

Après de longs échanges entre toutes les parties, le jumelage a cependant été suspendu. Les portes de Mamoudzou ont été rouvertes dans l'après-midi de lundi. Les discussions devraient reprendre lors d'une prochaine réunion à laquelle les parlementaires seront conviés.

 











 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes