Economie

Le photovoltaïque contraint de voir plus petit pour dévorer moins de foncier

Marie-Luce Penchard, la ministre de l'Outre-mer, a assuré mardi 12 juillet que le gouvernement continuerait à soutenir le développement du photovoltaïque dans les territoires ultramarins via un dispositif adapté qui privilégiera les petites installations.


Le photovoltaïque contraint de voir plus petit pour dévorer moins de foncier
Il y a trois semaines, la lecture du rapport de la commission Baroin mandatée afin d’ouvrir des perspectives pour la filière photovoltaïque laissait peu de place à l’optimisme.

Energie intermittente par définition, problématique de stockage énergétique, coûts d’investissements lourds, malgré ce sombre tableau, le rapport de la commission a malgré tout apporté sa contribution dans la formulation de dix pistes à creuser pour le gouvernement.

Privilégier les installations à taille humaine

C’est dans cet esprit que la ministre de l'Outre-mer a, elle aussi voulu s’inscrire. Reprenant l’une des propositions, Marie-Luce Penchard a ainsi admis que le gouvernement continuerait à soutenir le développement du photovoltaïque dans les territoires ultramarins via un dispositif adapté.

Par dispositif adapté, le gouvernement fait allusion à l’instauration d’appels d'offres spécifiques à l'outre-mer qui seront "couplés à du stockage". Il s’agit dans ce cas de favoriser les projets intégrant cette problématique du stockage de l’énergie accumulée en journée pour être en mesure de ne pas mettre en difficulté le réseau qu'elle alimente.

Ensuite, les petits projets créateurs d'emplois plutôt que de grandes fermes consommatrices de foncier agricole seront privilégiées. Une manière de contrecarrer le succès de la filière en outre-mer qui s’est traduit par des effets d'aubaine dus, en partie, à la défiscalisation pratiquée dans ces territoires.

Dans la même logique d’un recentrage sur un photovoltaïque à taille humaine, le gouvernement entend privilégier les techniques de pose spécifiques. Des techniques adaptées aux risques cycloniques évidents dans nos territoires, écartant jusqu’à aujourd’hui l’intégration des panneaux à la toiture, chose possible en métropole.

Une aide publique ciblée pour les zones enclavées

Enfin, le gouvernement s'engage à maintenir une aide publique à l'investissement pour des sites isolés et qui ne peuvent pas être raccordés au réseau EDF comme certaines petites îles de Polynésie, des îlet dans les cirques montagneux à la Réunion, et les communes excentrées sur les fleuves de Guyane.

Marie-Luce Penchard a promis que des orientations seront précisées d'ici à l'automne. Elle intervenait hier devant le Conseil économique, social et environnemental qui continue d’examiner aujourd’hui un avis sur les énergies renouvelables en outre-mer.
Mercredi 13 Juillet 2011 - 07:49
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2513 fois




1.Posté par noe974 le 13/07/2011 08:17
Installer ces plaques très haut dans le ciel ou bien carrément dans la mer sur des bouées ancrées au large ...ça occupera moins de foncier et ça protègera les poissons contre les coups de soleil ...

2.Posté par pipo le 13/07/2011 08:41
le bon sens serait d'inciter a installer les usines photovoltaiques sur les toitures existantes. On est tres loin d'avoir equipé les toitures industrielle de très grande dimension et chez les particulier il y a un gisement immense. Il faudrait pour cela que les assurance puissent integrer ces installations dans les contrats habitation.

La verité est qu'EDF veut saturer le marché au plus vite pour ne pas partager le gateau.

3.Posté par Jean luc Poudroux le 13/07/2011 09:10
Té noé ou lé fort!

4.Posté par vieutang412 le 13/07/2011 09:32
Le photo voltaïque=attrape couillons, j'ai demandé un devis pour voir résultat, 25000 euros je donne mon toit à EDF qui en dispose, le courant fourni va directement chez EDF qui me (rembourse tous les ans ma facture)?????, en cas de panne de courant "tintin" au cul de courant comme tout le monde.
J'ai appris qu'un fournisseur propose pour moins 10000 euros des plaques photovoltaïques couplées à une éolienne et de batteries directement branché sur mon circuit électrique adieu EDF et son compteur....Si c'est vrai EDF et ses grèves ont des soucis à se faire.

5.Posté par Parkings le 13/07/2011 09:47
C'est bien normal de ne pas utiliser des surfaces agricoles pour cet usage.
Par contre couvrir des parkings avec des panneaux est une excellente idée.

6.Posté par maitre capello le 13/07/2011 11:14
4.Posté par vieutang412
adieu EDF et son compteur....


pour eviter plein de confusion, il faut rappeler les fondamentaux: Les energies intermittentes comme le vent ou la lumiere c'est comme la dynamo autrefois sur les bicyclettes: dans les descentes ca éclaire fort et dans les montées c'est une toute petite lueur orange.

D'ou l'imperatif technique de REGULER. Pour reguler il y 2 facons et pas 36:

1- des batteries. Ca majore encore plus le prix de l'installation. Et pour esperer se deconnecter du reseau EDF (comme a mafate), il faut encore plus de batteries, tout en diminuant sa consommation de facon drastique (excellent pour la pedagogie des gaspillages electriques). On entend souvebt les mafatais pleurer parce qu'ils voudrait en plus du lave linge, des seches linge, des panneaux publicitaires lumineux et des gadgets à la con (et avec diode pour faire eco).

2- à la place des batteries, utiliser le reseau EDF qui sert d'amortisseur. Ca permet de se passer de batteries couteuse à l'achat d'autant qu'il faut les remplacer tous les 5 ans ...si elles ne subissent pas trop de cycles de grande decharge qui raccourcissent fortement leur durée de vie.

7.Posté par maitre capello le 13/07/2011 11:26
5.Posté par Parkings

les parkings c'est effectivement un moindre mal. Par contre chez les particuliers, ca a l'avantage supplementaire d'inciter les foyers à économiser l'electricité. C'est loin d’être anecdotique et largement beaucoup plus efficace que toutes les campagnes d'economies sur les ampoules ou appareils en veille.

8.Posté par David ASMODEE le 13/07/2011 11:44
Post 4, j'avais aussi demandé un devis à des sociétés.

Principe : je loue mon toit à une société qui exploite les plaques. Bien entendu, il faut que je participe à l'installation : main d'oeuvre, mise à disposition d'un espace pour entreposer les onduleurs.
Et au bout de 20 ans, je deviens le propriétaire des plaques.

Mais 20 ans, c'est long ! Et personne ne veut garantir que les plaques vaudront encore quelque chose dans 20 ans. Si ça se trouve, elles ne seront bonnes que pour aller à la déchetterie...aux frais de qui ? Du propriétaire bien sûr ! Du nouveau couillon de propriétaire !

9.Posté par LeMakiMaské le 13/07/2011 12:52
LE FONCIER Agricole est un FAUX problème !!!
En Europe, la majorité des fermes agricoles et photovoltaïques sur des terres agricoles sont des serres !

De plus à La Réunion, l'Agriculture est LOBOTOMISÉE par le LOBBY de la Canne-à-Sucre !!!

Je me permet de rappeler que l’Économie Agricole Réunionnaise est subventionnée par l'Europe ET pour une minorité de planteurs MAFIEUX !
Pesticides, Herbicides, Engrais chimiques (nitrates en particulier), OGM (oui les variétés actuelles de canne sont OGM), Pollutions des nappes phréatiques (voir les études CIRAD sur la nitration des eaux de consommation et de baignade, et l'envahissement des étangs par des plantes invasives comme la jacinthe ou le nénuphar), pollution des Biotopes, Interventions irréfléchies sur les milieux (épandages, décharges illégales de produits toxiques ou de leurs emballages, etc.), Utilisation abusive d'antibiotiques dans l'élevage et l'aquaculture, j'en passe et des meilleures...
UN SEUL OBJECTIF : POMPER UN MAX DE FRIC !!!

10.Posté par polo974 le 13/07/2011 13:09
Dans 20 ans, on appellera ça des déchets industriels spéciaux, et on ne pourra pas balancer dans la ravine...

Le réseau edf a du mal à servir d'amortisseur et il y a déjà du stockage mis spécifiquement en place dessus (en dehors des barrages électriques) en haut de St André.


11.Posté par Flo le 13/07/2011 13:36
Ce ne sera pas à tes frais directement, quand tu achètes un panneau (ou une éolienne) tu achètes aussi son recyclage (via PVcycle pour les panneaux). Ce n'est pas comme nos centrales nucléaires que l'on ne sait pas démanteler, et surtout on ne sait pas avec quel argent on le fera. A se demander qui sont vraiment les couillons ....

12.Posté par Gajik le 14/07/2011 14:56
Revenons aux fondamentaux que tous ces braves journalistes appointés à l'idéologie mercantile s'efforcent de nous faire oublier : nous sommes dans une société capitaliste qui tient les politiques (de le totalité de l'échiquier, du FN, utiles à l'UMP pour faire croire que l'UMP n'est pas à l'extrême droite, aux écolos, les nouveaux serviteurs du capitalisme vert).

Ces politiques ont vu leurs campagnes électorales (100% médiatiques et plus du tout centrées sur les militants) financées par ces sociétés monstrueuses qui émargent à l'OMC. La marchandisation de TOUT est enclenchée depuis belle lurette et on nage dans ce caca en croyant que l'Etat défendrait les intérêts de la Nation !

Pour le photovoltaïque, il faut absolument relier sa problématique à la vente aux sociétés privés de ce bien public qu'était jadis EDF avant de devenir cette Nième société pompe à fric pour actionnaires affamés. Cet Etat fasciste à visage démocratique qui est le "notre", ne prend que des mesures qui servent les intérêts de toutes les privatisations de ce qui reste encore de nos biens publics.

On est dans une logique de concurrence et de liberté totale des puissantes sociétés agro-militaro-industrielles et de services qui ont fait main basse sur l'Etat français. Il n'y a pas d'autre vérité fondamentale. Si on ne comprend pas çà, on ne comprend rien à rein et on se fait avoir par les journaleux qui nous rabâchent le CAC40, la crise, la guerre humanitaire etc ...

Quoi qu'on vote en 2012, le concept (criminel pour les droits des Peuples à décider de leur sort) de l' alternance a verrouillé pour toujours cette main mise sur l'Etat par les multinationales immorales qui gagnent des milliards sur la spéculation pendant que le monde crève, lentement mais sûrement.

Les plans de rigueur, les agences de notation, l'OMC, le FMI, tout çà c'est cette crapulerie mafieuse capitaliste qui l'a fabriqué en faisant un hold-up sur l'Etat, pour donner des milliards aux BANQUES, dans l'indifférence totale de ces crétins d'électeurs français. Pendant que ces mafieux dictateurs au masque de démocrates de Juppé, de Sarkozy, avides de faire main basse sur le pétrole Lybien en petits caniches de Obama massacrent courageusement depuis le ciel avec nos impôts des enfants, des femmes, des militaires lybiens, avec la bénédiction de ces ordures de socialistes, pendant ce temps, nos journaux télévisés mentent comme au pires époques du pétainisme.

Alors excusez moi, mais le photovoltaïque dans tout çà c'est encore un moyen de filer au privé des milliards sur notre dos. On en vient à souhaiter que rapidement un astéroïde vienne libérer l'univers d'une telle pourriture à tous les étages sur cette pauvre terre. Nous sommes tous des criminels en votant pour des criminels et des mafieux ! Cessez de gober la bouche ouverte toutes ces mouches à merde que les media vous enfournent dans le bec, bon dieu !

13.Posté par Photovoltaique le 31/08/2011 12:58
Je rejoins l'avis de pipo "La verité est qu'EDF veut saturer le marché au plus vite pour ne pas partager le gateau. ". Le photovoltaïque est une énergie d'avenir qui plus est écologique mais certains savent que ce marché est très important et tentent de verrouiller les choses...

14.Posté par vieutang412 le 31/08/2011 16:10
12.Posté par Gajik, UN GRAND MERÇI pour ce que tu as écris pourvu que des gens lisent et comprennent pour ma part je ferais circuler cette info avec un plaisir mêlé d'ivresse....

15.Posté par Panneaux solaires le 01/12/2011 15:19
C'est bien dommage que cette alternative ne soit pas exploitée plus en France.
J'ai fait un site internet qui informe sur le photovoltaique et où on peut voir quelques actus déplorables sur l'évolution alors que le secteur marche dans le monde:

[url:http://www.panneau-solaires.net]panneau solaire[/url]

16.Posté par vieutang412 le 02/12/2011 05:40
Ce secteur marche tellement bien que de grands groupes côtés en bourse n'hésite pas a utiliser dans leur pub le sigle EDF pour attirer le gogo, c'est déplorable aprés avoir équipé les parkings de ses grandes surfaces, il n'a pas hésité a démarcher le photovoltaique, j'ai eu affaire a l'un des vendeurs et quand je lui aie parlé de "Bourbon avantages" il a disparu, je ne l'ai plus revu....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales