Politique

Gérald Maillot fait du traitement des déchets sa priorité à la Cinor


Gérald Maillot fait du traitement des déchets sa priorité à la Cinor
A peine aux commandes de la Cinor, Gérald Maillot, élu président de l'intercommunalité hier et succédant pour deux ans à Maurice Gironcel (élu 2e vice-président), a fait des déchets sa priorité numéro un. Objectif pour le territoire Nord, la création d'un syndicat mixte des déchets et la construction d'un centre de traitement.

"La priorité pour moi c'est le traitement des déchets", explique Gérald Maillot en marge du conseil communautaire de la Cinor. Pour le nouveau président de la Cinor, il est "nécessaire" d'avoir une politique cohérente sur le plan de l'élimination des déchets. "Un véritable projet politique local doit être élaboré à partir des réflexions engagées", poursuit-il.

Ces réflexions quelles sont-elles ? Première mesure programmée pour le prochain conseil communautaire, la création d'un syndicat mixte des déchets regroupant les collectivités du Nord et de l'Est, puisque la Cirest doit être incorporée au projet, pour accélérer la mise en place d'un nouveau centre de traitement de déchets. "Nous avons 20 ans de retard", explique Gérald Maillot. Une situation qui n'est pas sans rappeler celle des STEP à une époque.

10 hectares, 300 millions d'euros d'investissement et 8 ans de délai

Une fois le syndicat créé, reste à trouver le foncier pour installer un centre de traitement des déchets, capable d'absorber la production journalière de déchets sur le territoire Nord et Est. "Nous allons chercher du foncier. Car celui qui maitrise le foncier maitrise le coût de sortie. Ce n'est pas le cas aujourd'hui, car notre centre d'enfouissement n'appartient pas à la Cinor et les coûts explosent", précise Gérald Maillot.

Quelques pistes existent pour installer ce futur centre de traitement. "On a 4 à 5 sites en vue", explique le président de la Cinor. Si sur Saint-Denis, la situation semble compliquée pour trouver un site de 10 hectares, les communes de Sainte-Marie et Sainte-Suzanne pourraient accueillir ce futur centre. La Cinor souhaite un centre de traitement et pas seulement un centre d'enfouissement. Tri biologique, manuel, compostage, enfouissement… Reste aussi en suspend la question de l'incinérateur.

L'investissement est conséquent. Près de 300 millions d'euros de la création du syndicat à l'inauguration du centre de traitement. Mais il faudra encore de la patience, le délai avancé par la Cinor est d'au moins huit ans…
Jeudi 24 Juillet 2014 - 07:09
Lu 907 fois




1.Posté par ecolo bobo pasteque le 24/07/2014 09:52
Illégal et hors de prix, l'incinérateur de Marseille a tout faux

12 juillet 2014 | Par Louise Fessard

Jugé illégal le 4 juillet 2014 par le tribunal administratif de Marseille, l'incinérateur de Fos-sur-Mer se révèle également un boulet financier. La justice administrative va se pencher d'ici fin 2014 sur une partie des 173 millions d'euros réclamés par l'entreprise concessionnaire à la communauté urbaine de Marseille

2.Posté par Wait and see ! le 24/07/2014 10:27
Mais de quels déchets parle-t-il... encore un naze qui ne songe qu'à l'oseille. Et si après le précédent siphonné du bocal il était prévu le déluge, avec celui-là ça ne fait qu'embrayer. Wait and see !

3.Posté par noe le 24/07/2014 12:26
Il faut brûler les déchets verts mais séchés !

4.Posté par phil le 24/07/2014 13:15
monsieur Gerald Maillot a bien appris sa leçon avec sont mentor Maurice sa priorité c'est les déchets et surtout les centre d'enfouissements. le gâteau il faut bien partagé, comment Mr Annette accepte et surtout me Orphée le que Giron tire les ficelles ?a force de jouer calebasse va pété.

5.Posté par C'est insupportable ! le 24/07/2014 14:06
Encore un cumulard.

Il faut absolument que ces scandales cessent, ces cumuls de mandats, de postes, de prébendes...

François Hollande, tiens tes promesses, merde !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales