Revenir à la rubrique : Politique | Société

Yaël Braun-Pivet visite l’usine du Gol pour évoquer la transition énergétique

Dans le cadre de sa visite officielle, la présidente de l'Assemblée nationale s'est rendue à l'usine du Gol pour découvrir comment Albioma produit l'électricité sur l'île. Yaël Braun-Pivet s'est réjouie d'apprendre que la transition énergétique est en cours dans le département.

Ecrit par Gaëtan Dumuids – le mardi 09 janvier 2024 à 19H27

Dans son emploi du temps au pas de charge, Yaël Braun-Pivet s’est arrêtée à Saint-Louis ce mardi après-midi. La présidente de l’Assemblée nationale est venue évoquer avec Albioma la transition énergétique de l’île.

Après une présentation du fonctionnement de l’usine du Gol pour transformer la bagasse en électricité, la direction d’Albioma a présenté le bouquet énergétique de l’île avec une production électrique à base d’hydraulique, de photovoltaïque, des projets lancés sur la géothermie et l’éolien, mais également à partir de l’agriculture.

« Ce que l’on voit ici et les échanges que l’on a eus sur la globalité de cette transition sont extrêmement encourageants : voir une production d’énergie décarbonnée. Ils vont pendant quelques jours encore brûler du charbon et ce sera fini ! On sera sur une production verte, avec en plus un système très vertueux puisqu’une partie du combustible provient du réemploi de la canne à sucre », s’enthousiasme Yaël Braun-Pivet.

La présidente de l’Assemblée nationale estime que les Outre-mer, mais surtout La Réunion, peuvent être à l’avant-garde de la transition énergétique « si tout le monde s’y met et si on combine toutes les sources d’énergie. »

Elle indique que les députés viennent de voter une loi d’accélération et de simplification des procédures pour les énergies renouvelables. De plus, elle souligne qu’une loi de programmation sur l’énergie est à l’étude. Si elle insiste sur le travail de l’exécutif et du législatif, elle maintient « qu’il faut des élus locaux engagés. C’est l’action de chacun, ensemble, qui fera que ça marchera. »

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.