Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Unsa: Il faut arriver à un calendrier plus ambitieux

Depuis la parution des calendriers scolaires 2014-2017, en octobre 2013, l’Unsa Education n’a eu de cesse de demander au Recteur de revoir sa copie. Nos demandes s’appuyaient sur nos mandats de congrès fixant l’élaboration d’un calendrier respectant la coupure de l’été austral, avec trois périodes de travail avant cette coupure, permettant de consolider les acquis, […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 07 février 2014 à 15H47
Depuis la parution des calendriers scolaires 2014-2017, en octobre 2013, l’Unsa Education n’a eu de cesse de demander au Recteur de revoir sa copie. Nos demandes s’appuyaient sur nos mandats de congrès fixant l’élaboration d’un calendrier respectant la coupure de l’été austral, avec trois périodes de travail avant cette coupure, permettant de consolider les acquis, et de deux après. Nous y réaffirmions aussi la nécessité d’avoir une période de repos de 15 jours entre deux périodes de travail et une coupure de 4 semaines entre 2 années scolaires.
 
Nous avions alors informé Monsieur le Recteur des tensions et des conséquences que risquaient de provoquer sa décision unilatérale d’augmenter la période de travail durant la période plus « fraiche ».
 
Il a fallu donc que les lycéens descendent dans la rue pour que la concertation soit ré ouverte. Nous ne pouvons que déplorer cette conception du dialogue social qui ne peut se faire sans l’économie de violences urbaines.
 
Aujourd’hui, Monsieur le Recteur annonce un nouveau calendrier allongeant la coupure australe jusqu’à fin janvier, avec des vacances de mars et de mai de moins de quinze jours. Nous espérons que ces propositions apaiseront les esprits. En effet, nous ne pouvons accepter la poursuite de ces violences conduisant à des destructions de biens et à l’atteinte de l’intégrité physique aussi bien de jeunes que des forces de l’ordre.
 
Pour l’UNSA Education, la réflexion et la concertation sur l’amélioration des conditions d’apprentissage doivent se poursuivre. Il faut arriver à un calendrier plus ambitieux qui véritablement privilégie les apprentissages pendant les périodes les plus propices. Dans ce cadre, la question de l’adaptation du bâti scolaire doit être une priorité.
 
Eric DIJOUX
Secrétaire Régional UNSA Education Réunion

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nous, peuple de la France Métisse

Nous, les réunionnais attachés au Dialogue Interculturel et au Vivre Ensemble, peuple de La France Métisse, et, habitants de l’île de La Réunion : yabs, kafs, malbars, zoreys, zoréols, créoles métissés, chinois, zarabes, malgaches, comoriens, mahorais, mauriciens, maghrébins, avec tous les autres citoyens de toutes origines, nous sommes éveillés et conscients face à la concrétisation du danger d’un Mouvement politique xénophobe qui utilise, sans vergogne, la démocratie pour prendre le pouvoir et conduire notre Nation vers le repli sur soi, vers la stigmatisation d’une partie du peuple de France, vers le chaos socio-économique, vers l’anéantissement culturel, vers l’hystérie collective tendant à réduire drastiquement le champ d’expression des libertés et des opinions alternatives à sa propre doxa.