Revenir à la rubrique : Faits divers

Trafic de contrefaçons de vêtements Lacoste à Petite-Île

Un Petite-Îlois a été interpellé après l'interception d'un colis de 1.000 faux logos Lacoste qu'il se faisait livrer chez lui où un atelier de contrefaçons avait été mis en place. Voici le communiqué de la Direction Régionale des Douanes :

Ecrit par NP – le lundi 06 septembre 2021 à 12H15

Vendredi 20 août 2021, la brigade des douanes de Saint-Pierre a procédé à la livraison surveillée d’un colis contenant plus de 1.000 logos contrefaisant la marque Lacoste destiné à une personne résident sur la commune de Petite-Île.

Cette opération menée avec l’autorisation du Parquet de Saint-Pierre fait suite à la découverte de ce colis par le service des douanes de l’Aéroport de Gillot.

Le véritable commanditaire du trafic ayant été identifié, les agents des douanes sont intervenus en flagrance sur son lieu de résidence. Lors de la visite domiciliaire, ont été découverts une centaine de logos supplémentaires ainsi que divers articles textiles contrefaisant ainsi qu’un atelier de transformation comprenant une imprimante 3D, une presse à floquer et différents appareils de découpe.

Une petite quantité de produits stupéfiants a également été saisie.

À l’issue de la procédure douanière, le Parquet a saisi la brigade des recherches de la gendarmerie de St Pierre pour la poursuite de l’enquête judiciaire, avec l’assistance du groupement d’intervention régional.

À l’issue de la garde à vue, l’auteur du trafic a été convoqué à comparaître devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre au début de l’année 2022.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.

Violences : « Si c’était à refaire, je referais la même chose »

L’audience de comparution immédiate de ce lundi avait, bien malgré elle, pour thème les violences conjugales. Le tribunal avait à juger un trentenaire qui, sous l’effet de l’alcool, a frappé son ex-conjointe au prétexte qu’elle ne voulait pas le laisser entrer à son domicile.