Revenir à la rubrique : Economie | International

Tous les participants à la visioconférence étaient fabriqués grace à une IA : 25 millions de dollars détournés

À Hong Kong, un employé d'une multinationale a été victime d'une arnaque au président d'un genre particulier, impliquant l'utilisation de deepfakes, ce qui a entraîné des pertes de 25 millions de dollars. L'employé, lors d'une visioconférence avec plusieurs collègues, a effectué des transactions à la demande de son supérieur, le directeur financier. Cependant, ce qui rend cette escroquerie exceptionnelle, c'est que tous les participants à cette réunion, à l'exception de l'employé, étaient en réalité des créations d'intelligence artificielle (IA) destinées à le tromper. Une arnaque qui risque de se développer dans les années à venir du fait du développement de l'usage de l'intelligence artificielle.

Ecrit par N.P. – le dimanche 04 février 2024 à 18H18
Source : Envato

Lors de la vidéoconférence réunissant plusieurs personnes, il s’est avéré que tous les participants, sauf l’employé, étaient des fabrications d’IA, mais incroyablement réalistes, a expliqué le responsable de la police.

Sous l’illusion que les participants étaient bien réels, l’employé a effectué environ quinze transactions vers cinq comptes bancaires distincts, totalisant un montant de 200 millions de dollars de Hong Kong, soit l’équivalent de 25 millions de dollars américains.

L’employé s’est défendu en déclarant : « Ils semblaient tous réels. » Il avait rejoint la réunion après avoir reçu une invitation par e-mail de son directeur basé au Royaume-Uni. Bien qu’il ait initialement suspecté un phishing en recevant cet e-mail, la présence de collègues qu’il connaissait lors de la visioconférence l’a rassuré.

Les enquêteurs ont découvert que l’arnaque avait été réalisée avec un professionnalisme remarquable. Les escrocs avaient apparemment téléchargé des vidéos de salariés de la multinationale au fil des mois, les utilisant pour leur faire dire ce qu’ils voulaient en imitant leur voix grâce à une IA. L’employé qui a effectué les virements n’a découvert la supercherie qu’en appelant ses collègues après la réunion.

Cette escroquerie utilisant la technologie des deepfakes rappelle un incident similaire survenu en 2019, où le dirigeant d’une filiale britannique d’une entreprise allemande avait transféré 220 000 euros en Hongrie après avoir reçu un appel téléphonique de son supérieur. À l’autre bout du fil se trouvait un escroc dont la voix avait été imitée là aussi à l’aide d’une IA.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chris
21 jours il y a

On va vers un monde de folie où le retour aux sources et aux choses nécessaires à la vie sauront nous sauver de ce terrible bordel. Pêche, cuisine au feu de bois, sieste, contactes physiques humains, dodo, repêche, recuisine au feu de bois, recontactes physiques humains, redodo, rerepêche…

mp.nac
Répondre à  Chris
9 jours il y a

Ben oui quoi, vive les Mères Denis de l’info : « ça c’est ben vrai, ça ! »

Squid
21 jours il y a

T-1000 aime ça 👍

Dans la même rubrique

Au Royaume-Uni, la semaine de 4 jours séduit salariés et patrons

Un an après le terme d’une expérience grandeur nature, de nombreuses entreprises britanniques ont choisi de maintenir la semaine de 4 jours à 32 heures de travail. L’efficacité du dispositif semble aussi bien convaincre les employeurs que les salariés.

« La Réunion à la carte » du Salon de l’Agriculture

Alors que le Salon de l’Agriculture doit ouvrir ses portes samedi 24 février, la délégation réunionnaise s’est retrouvée à Paris pour une dernière répétition générale avant de présenter les produits péi aux visiteurs hexagonaux.