Revenir à la rubrique : Faits divers

Tentative d’assassinat sur Morgane: les 2 adolescents sont maintenus en détention provisoire

Les deux adolescents présents au moment de la tentative d’assassinat sur une collégienne le samedi 16 avril étaient de nouveau déférés ce lundi matin pour se voir signifier oui ou non leur placement en détention provisoire.

Ecrit par PB – le lundi 25 avril 2022 à 14H06

Ils ont assisté à l’improbable plan machiavélique mis en place par l’ex-petit-copain de Morgane V. il y a un peu plus d’une semaine.

Deux adolescents étaient présentés ce lundi matin au juge des libertés et de la détention dans le cadre de la suite du défèrement entamé mercredi dernier. Le passage devant le JLD s’est déroulé ce lundi matin dans les locaux du commissariat de Saint-Pierre en raison de la fermeture temporaire du palais de justice. 

Déjà mis en examen pour complicité de tentative d’assassinat, ils avaient été placés en détention dans l’attente d’un débat contradictoire. C’est cette nouvelle séquence qui devait avoir lieu ce lundi matin.

L’auteur présumé déjà placé en détention mercredi soir dernier

Le samedi 16 avril à Saint-Pierre, les deux garçons auraient assisté à toute la scène d’horreur établie par l’un de leurs camarades. Ce dernier avait donné rendez-vous dans les hauts de Terre Sainte à Morgane V., une ex-petite copine. Mais c’est un véritable guets-apens qui attendait la collégienne de 14 ans. Elle a été rouée de coups et laissée pour morte par son agresseur et ses deux amis présents ne seraient pas intervenus pour l’en empêcher ou a minima prévenir les secours. 

Sans nouvelles de leur proche samedi 16 avril, famille et amis de l’adolescente avaient lancé un appel à témoins. Ce n’est que deux jours plus tard, le lundi 18 avril, qu’elle sera retrouvée dans un état grave grâce aux indications de l’un des adolescents complices. Plongée dans un coma artificiel, l’amélioration de son état de santé pourrait permettre aux enquêteurs de mieux cerner le récit de l’agression qu’elle a subie.  

Après avoir été mis en examen pour complicité de tentative d’assassinat mercredi dernier, les deux adolescents âgés de 14 et 15 ans se sont vus signifier leur placement en détention provisoire ce lundi matin. 

Leur camarade, également mineur, avait déjà été écroué pour tentative d’assassinat mercredi soir dernier également et déjà placé en détention provisoire. 

Thèmes : Affaire Morgane
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Non renouvellement d’emplois à la Région : Le rapporteur public conclut à la réintégration des agents « brutalement » remplacés

Les conclusions rendues ce jeudi matin par le rapporteur public sonnent comme un revers pour la Région Réunion. Dix-neuf requérants, dont les contrats n’ont pas été renouvelés malgré leur expérience dans le poste qu’ils occupaient depuis plusieurs années, demandaient leur réintégration et l’annulation des contrats des remplaçants. Prise illégale d’intérêts par l’actuelle majorité et silence assourdissant du parquet de Saint-Denis ont également été dénoncés par les avocats des agents concernés.

Accident à la Plaine des Cafres : Route fermée

Sur la RN3 au Tampon, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur du 22ème kilomètre à la Plaine des Cafres, la route est fermée à la circulation. Une déviation est mise en place par les voies adjacentes.

Incendie dans une résidence à Sainte-Marie

Un feu s’est déclaré jeudi à la mi-journée du côté de La Réserve à Sainte-Marie. Les habitants d’une résidence ont dû être évacués le temps de l’intervention des secours.

Un sexagénaire jugé pour agression sexuelle sur mineure

Un homme de 60 ans comparaissait ce mardi 20 février devant le tribunal correctionnel pour des faits d’agression sexuelle sur une fillette de 9 ans. Les faits se sont déroulés à Saint-Paul le 7 mai 2023 lors d’une soirée organisée sur la propriété du prévenu.

Thierry Robert condamné en appel pour diffamation

Thierry Robert a été condamné en appel pour diffamation sur les réseaux sociaux. Il écope d’une peine moins lourde qu’en première instance, 2.500 euros d’amende et un euro symbolique de dédommagement à verser à Bruno Domen.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial