Revenir à la rubrique : Société

Téléphoner ou conduire, il faut choisir…

Le gouvernement lance une campagne nationale d’envergure pour alerter les Français sur les dangers de l’usage du téléphone au volant : une campagne télévisée et radio, un film de 30 secondes, et une campagne vidéo sur Internet ont débuté hier.

Ecrit par Karine Maillot – le lundi 01 décembre 2008 à 16H21

D’après un sondage de la Délégation de la Sécurité et à La Circulation routières auprès d’un échantillon de 2004 Français, 41% des conducteurs reconnaissent qu’il leur arrive d’utiliser ce moyen de communication tout en conduisant. 72% des conducteurs qui utilisent leur téléphone portable au volant ont le sentiment de s’être jamais mis en danger.
 Marie-Pierre Bruyas, chargée de recherche en psychologie cognitive pour l’INRETS (Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité), précise que le téléphone serait la principale cause de distraction des conducteurs, y compris avec un kit mains-libres. “Téléphoner perturbe davantage la concentration du conducteur qu’écouter la radio ou discuter avec un passager. La radio n’est en rien comparable avec le téléphone, car on l’entend, mais on ne l’écoute pas en permanence. Il n’y a pas de réel investissement permanent dans l’écoute. On peut très facilement se concentrer sur autre chose, comme une difficulté passagère sur la route, et reprendre l’écoute quand tout est rentré dans l’ordre…»
Environ un tiers des accidents aurait pour origine un défaut d’attention du conducteur. Téléphoner au volant est même la quatrième cause de mortalité routière, après l’alcool, la vitesse et le non port de la ceinture.
Selon la délégation de la Sécurité et à La Circulation routières, de nombreuses entreprises et collectivités ont inscrit l’interdiction de téléphoner dans leur règlement intérieur ou dans un document d’instructions remis aux utilisateurs de véhicule.
L’usage d’un téléphone tenu en main est puni d’une amende. Actuellement, l’amende forfaitaire est fixée à 35 euros. Elle peut être minorée à 22 euros en cas de paiement dans les 3 jours et majorée à 75 euros si le paiement intervient après 45 jours.
Pour le moment, le kit mains-libres et les oreillettes sont tolérés par la loi, mais une étude est en cours, et la question se posera à l’issue de l’enquête quant à son éventuelle interdiction. Sachant qu’en terme de sécurité routière, la tendance est à la « tolérance 0 », faut-il penser que chanter au volant sera bientôt prohibé…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique