Revenir à la rubrique : Faits divers

St-Leu : Ils devaient se voir pour se rabibocher, mais elle le trouve au lit avec une autre

Un couple a été condamné pour des violences réciproques. Alors qu'ils devaient se voir pour régler le conflit qu'ils avaient eu 2 jours avant, elle le découvre au lit avec une autre femme. La mère de famille est également punie pour avoir conduit sous l'empire d'un état alcoolique avec son bébé à bord.

Ecrit par Gaëtan Dumuids – le mercredi 01 novembre 2023 à 06H25, mis à jour le jeudi 02 novembre 2023 à 08H06

La relation entre Eva* et Rémi* fut courte, intense et s’est achevée à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Pierre ce mardi. Le 4 février dernier, le ton monte entre les deux. Eva accuse Rémi d’avoir frappé sa fille de 7 ans et une bagarre éclate. Aucun des deux ne va alors porter plainte.

Ils échangent par téléphone toute la journée du lendemain et Rémi dit à Eva de passer le surlendemain. Eva passe la soirée à boire et se rend chez lui dès 9h le lendemain. Sa sœur de 17 ans et sa fille de 8 mois sont avec elle dans la voiture. 

En entrant dans l’appartement, elle découvre Rémi au lit avec une autre femme. Les deux se réveillent et la voient les observer silencieusement. Eva tente alors de s’en prendre à l’autre femme qui s’enferme dans la salle de bain. Rémi s’interpose et une bagarre entre les deux éclate. Il parvient à la mettre dehors en la soulevant comme un sac de pomme de terre et va la filmer alors qu’elle est au sol.

Alertés par le voisinage, les gendarmes arrivent. En prenant les premières dépositions, les militaires vont faire passer un alcootest à Eva qui se révèle positif. Elle se retrouve donc poursuivie pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique en plus des faits de violences.

« La plus responsable : c’est vous !« 

Ce mardi, seule Eva était présente à l’audience. La jeune femme compte une mention sur son casier pour avoir tenté de renverser le père de ses filles. De son côté, Rémi a 3 mentions, mais aucune pour des faits de violences.

« Le problème, c’est qu’elle n’a pas à se rendre chez lui pour plusieurs raisons. Elle ne doit pas prendre le volant après avoir bu, surtout avec deux mineurs dans la voiture. Quand bien même vous avez des doutes, vous n’avez pas à le surprendre, car on sait que ça va déraper. Il y a des violences réciproques, mais il s’est défendu. Vous êtes tous les deux responsables, mais la plus responsable : c’est vous !« , soutient le procureur à Eva.

Il requiert contre elle une peine de 6 mois de prison avec sursis et la suspension de son permis de conduire pour 4 mois. Concernant Rémi, ses différentes condamnations ne lui permettent plus d’être éligible à un sursis. Le représentant du ministère public, appréciant peu l’absence du prévenu, requiert une peine de 6 mois ferme.

Me Sébastien Navarro, qui assure la défense d’Eva, va regretter « qu’on la présente comme irascible et colérique. Ses compagnons disent tous d’elles qu’elle est hystérique et je trouve ça lamentable. Elle souffre d’un sentiment abandonnique en raison de son père qui l’a abandonné et cela se ressent dans ses relations actuelles. Je regrette également que Rémi ne soit pas poursuivi pour des violences sur mineurs.« 

La robe noire met également en doute la parole des témoins qui n’ont pas vu de leurs yeux la scène, d’autant plus qu’il s’agit de la nouvelle copine et de la grand-mère de Rémi. Me Navarro estime que le tribunal n’a pas suffisamment d’élément pour rentrer en voie de condamnation contre elle. De plus, il demande 2700 de dédommagements à Rémi.

Finalement, Eva est condamnée à 6 mois de prison avec sursis et 4 mois de suspension de permis. Rémi écope de 4 mois de prison ferme et 1300 euros de dédommagements à payer.

Partager cet article
Thèmes :
S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Loic
1 mois il y a

A stériliser d urgence…

Reese
1 mois il y a

L’empire alcoolique, je connais pas c’est où ? C’est une suite de Star Wars ?

Thomas
1 mois il y a

L’empire alcoolique, y’a pas pire… Mais heureusement ils se sont retrouvés au « barre du tribunal correctionnel ». Ouf !

muadib786
1 mois il y a

Au final pas compris pourquoi leRemindoit payer quelques choses alors qu’il a été victime a ce moment là. Il manque des éléments

Kreolreyone
1 mois il y a

Rémi victime devient coupable des folies de son ex femme, c’est le monde à l’envers.

Choupette
1 mois il y a

Dans son état de soûlaison -et ça l’article ne le dit pas, le Rémi il aurait sauté n’importe quoi. Même un poulet frit.

Grangaga
1 mois il y a

Si Chirac té ankorr’ là, n’oré di lo z’is’twarr’ lé…. » akababrantylotèss’ « …..

Ngannou
1 mois il y a

Inversez les rôles et ce serait du ferme avec mandat de dépôt pour ce brave Remi !
vive l’égalité homme/femme !

Dans la même rubrique

St-Joseph : « Ce qu’il veut, c’est les femmes, pas les enfants »

Un Saint-Louisien a été jugé pour avoir harcelé son ex-conjointe alors qu’il avait interdiction de l’approcher suite à un jugement précédent. Le prévenu a expliqué qu’il voulait juste connaître l’enfant qu’il a eu avec elle, mais dont il ne connaît même pas le prénom. Il va rester 8 mois de plus en prison, là où il est déjà incarcéré pour des faits de violences sur ascendant en plus de la levée d’un sursis.

Un séisme de magnitude 2,8 ressenti au Tremblet

Un tremblement de terre de magnitude 2,8 sur l’échelle de Richter a été enregistré dans le secteur du Tremblet à Saint-Philippe vendredi soir à 21h22. Il était localisé à 11 km au Nord-Nord-Est de la commune sous le niveau de la mer et sous le flanc Est du Volcan.

Un important trafic de serins du Mozambique démantelé

Un passager transportant dans ses bagages en soute 1.100 serins du Mozambique a été arrêté en novembre 2022 à l’aéroport de Saint-Denis. Une espèce d’oiseaux interdite à La Réunion, transportée dans des conditions déplorables de surcroit. L’important réseau réunionnais a été démantelé. Les clients ont été condamnés, indique le procureur de Saint-Pierre, compétent dans les affaires environnementales sur l’île.