Revenir à la rubrique : Faits divers

St-Denis : L’incendiaire présumé des voitures brûlées nie être l’auteur

Ce vendredi, Reza V.comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour l'incendie de plusieurs voitures dans un quartier du chef-lieu, ainsi que différents autres départs de feu. Des éléments troublants ont été découverts à son domicile au moment de son interpellation par le Raid, mais le prévenu nie être l'auteur des faits.

Ecrit par Régis Labrousse – le vendredi 28 janvier 2022 à 15H15

En début de semaine, l’individu suspecté d’avoir incendié des voitures dans son quartier et provoqué volontairement plusieurs départs de feu était arrêté, rue Tourelle, par les hommes du RAID. Déféré devant le parquet, il devait être jugé ce vendredi après-midi dans le cadre de la comparution immédiate au Palais de justice de Champ-Fleuri. 

Reza V., né en 1981, est poursuivi pour détention d’armes, dégradation de bien en récidive et destruction de bien par incendie. Sous le coup d’un sursis probatoire, le trentenaire souffre d’une addiction au cannabis. Dans sa cave, des armes de catégories B et C ont été découvertes. Selon ses dires, celles-ci appartiendraient à son grand-père.

Un mois après l’incendie de La Marina

Son avocat Me Ibrahim Akhoun ayant demandé un délai pour préparer la défense de son client, la question de son éventuel placement en détention provisoire s’est posée. Pour le parquet, un mois après l’incendie meurtrier qui s’est produit dans l’immeuble de La Marina à Montgaillard, « incendier des voitures relève de la provocation ». D’autant plus que le prévenu est décrit comme « un caractériel et un délinquant » par le voisinage. 

Réza V. a nié les faits qui lui sont reprochés. Pourtant, ses fenêtres donneraient très exactement sur le lieu où les voitures ont été brûlées et à son domicile, des documents contenant des éléments de repérage de ces dernières auraient été retrouvés. Pour ces raisons, la procureure de la République a requis son maintien en détention avant son procès.

Après en avoir délibéré, le tribunal a suivi cet avis. Reza V. est incarcéré à la maison d’arrêt de Domenjod jusqu’à la date de la prochaine audience prévue le 9 mars 2022.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Soupçons d’emplois illégaux au cabinet de la Région : La stratégie d’enquête décriée par la défense

En début d’audience pour ce premier jour de procès, les 11 prévenus de la Région Réunion, dirigée par Didier Robert de 2010 à 2021, ont nié toute faute malgré les poursuites pour détournement de fonds, prise illégale d’intérêts et de recel après un contrôle de la Chambre régionale des comptes. L’enquête préliminaire a révélé des emplois potentiellement fictifs, des recrutements discrétionnaires et des rémunérations excessives. Les avocats de la défense contestent la procédure, arguant notamment de partialité et d’imprécision des motifs de poursuite.