Revenir à la rubrique : Faits divers

St-Benoît : Son gyrophare le mène devant la justice

Les gendarmes de Saint-Benoît ont interpellé samedi dernier un homme qui avait placé un gyrophare sur son véhicule. À l’ombre de la lumière bleue, c’est toute une série d’infractions que les militaires ont mis en lumière.

Ecrit par GD – le mardi 10 août 2021 à 07H44

Si les contrôles routiers offrent parfois des surprises aux gendarmes, l’intervention du samedi 7 août restera sûrement gravée dans la mémoire des militaires. Vers 20h, soit après le couvre-feu, les hommes du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) contrôlent un véhicule qui utilise un gyrophare. À l’intérieur du véhicule se trouvent trois personnes.

En premier lieu, le conducteur utilisait son téléphone au volant. Ensuite, après vérifications, il n’avait aucun droit d’usage du gyrophare. Mais ce n’est pas fini. Après un test de dépistage, le conducteur s’avère être positif à l’usage de stupéfiants. De plus, le véhicule n’est pas assuré. Un taser est également découvert à l’intérieur du véhicule, ainsi que deux sacs de marques Louis Vuitton vraisemblablement contrefaits.

Le conducteur va devoir prochainement s’expliquer devant la justice pour l’ensemble de ses infractions.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.

Trottinettes électriques : La police contrôle et verbalise

Ce jeudi matin, les policiers de Saint-Denis avaient dans leur viseur les propriétaires de trottinettes électriques. Comme indiqué sur la page Facebook de la Police Nationale de La Réunion, de nombreuses infractions ont été relevées et de nombreuses verbalisations ont été dressées.