Revenir à la rubrique : Politique

Réforme des statuts dans les Outre-mer : Emmanuel Macron dévoile ses objectifs

Le président de la République a transmis sa lettre de mission aux experts qui vont travailler sur les évolutions statutaires dans les Outre-mer. Un nouveau statut, plus d'autonomie, une assemblée unique : le rapport pourrait mener à de grands changements sur les territoires ultra-marins et notamment à La Réunion.

Ecrit par Baradi Siva – le vendredi 02 février 2024 à 06H25

Frédéric Monlouis-Félicité et Pierre Egéa sont chargés par le président de la République de faire un état des lieux des difficultés et blocages qui entravent l’action publique dans les Outre-mer. Emmanuel Macron leur demande de proposer des solutions pour une meilleure organisation administrative dans ces territoires. Au terme de ce travail, le gouvernement proposera des réformes législatives et pourrait modifier la constitution.

« Si des élus affirment clairement être satisfaits de l’organisation administrative actuelle et souhaitent continuer à s’inscrire (…) dans la démarche engagée au travers du Comité interministériel aux Outre-mer, d’autres estiment que des évolutions institutionnelles, voire constitutionnelles, sont aujourd’hui nécessaires pour une plus grande efficacité dans la conduite des politiques publiques » écrit Emmanuel Macron, dans la lettre de mission qu’Outremers360 a pu se procurer.

Le président de la République concède que les solutions devront être adaptées à chacun des territoires d’Outre-mer. Il fait à demi-mot référence au flou sur les prises de position des différentes forces politiques ultra-marines. Une réalité particulière prégnante à La Réunion.

Amendement Virapoullé : un verrou qui protège ou qui empêche ?

Le sujet d’une réforme du statut de La Réunion était au coeur de la bataille des Sénatoriales en 2023 sur notre île. La Droite avait notamment fustigé Huguette Bello pour avoir signé « L’appel de Fort-de-France ». Ce texte demandait une refonte de « la relation entre nos territoires (ultra-marins, ndlr) et la République par la définition d’un nouveau cadre permettant la mise en oeuvre de politiques publiques« .

Les opposants de la présidente de Région affirmaient lors des élections sénatoriales qu’il s’agissait là d’une prise de position en faveur d’un changement de statut de La Réunion, plus proche de l’autonomie, via une attaque contre l’amendement Virapoullé qui garantit dans la Constitution le respect des spécificités de La Réunion dans le cadre de décisions législatives. Nassimah Dindar avait annoncé s’engager dans la batille pour « garder La Réunion française« .

Un chiffon rouge agité par la Droite au visage d’Huguette Bello qui a vertement répondu à ses opposants. L’autonomie n’est pas un sujet qui concerne La Réunion. Mais la présidente de Région a réitéré lors d’un déjeuner à l’Élysée, en fin d’année dernière, son souhait d’une évolution du cadre législatif afin que La Réunion puisse, comme la Guadeloupe et la Martinique, édicter ses propres règles. Et en cela, l’amendement Virapoullé serait un frein, selon la présidente de Région.

Les experts missionnés par Emmanuel Macron se pencheront donc principalement sur ce sujet lors de leur visite à La Réunion. L’alinéa 5 de l’article 73 de la Constitution française cristallise en effet toutes les inquiétudes et toutes les peurs des politiciens réunionnais.

Certains veulent le protéger, car beaucoup de mesures spécifiques à La Réunion en découlent directement ou indirectement et qu’il permet de protéger l’île d’un « largage » par l’État français qui ne soutiendrait plus le territoire de la même manière. D’autres y voient un verrou qui empêche notre territoire d’accéder à plus de libertés législatives.

Frédéric Monlouis-Félicité et Pierre Egéa auront donc fort à faire pour identifier les problématiques actuelles du statut de La Réunion et dégager des solutions adaptées à la situation particulière de notre île.

S’abonner
Notification pour
23 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ouais...
22 jours il y a

Enfin, la phrase qui fait peur: »si les élus affirme clairement… » quand on elit ces personnes ç est sur un programme, qu ils ont en général du mal à tenir. Mais quand ils doivent décider sur des sujets aussi importants, à part leurs
sensibilités politique qui indique où l arbre tombera, il serait bon qu ils ne se prennent pas pour plus important qu il ne le sont, ils devraient faire un vote sur le net, par exemple de leurs « partisans », afin de savoir ce qu’ils devraient faire remonté. Et surtout voter.

Pascale
Répondre à  Ouais...
22 jours il y a

Mon pauvre, toutes les élections, que cela soit présidentielle, pour élire des maires, etc… sont toutes truquées. On connait le résultat avant même qu’il ne soit dévoilé au public!

JORI
Répondre à  Pascale
22 jours il y a

Vous êtes vraiment trop forte. 😂😂😂

Pascale
Répondre à  JORI
22 jours il y a

Merci pour le compliment! 🙂 Malheureusement, on ne peut pas dire la même chose pour vous! 😂😂😂

Dine
22 jours il y a

Il ne faut pas donner plus d’autonomie à nos politiques locales. Ça serait encore plus de corruption, d’embauches par liens familiaux, d’emplois fictifs, de nervis….il faut une régulation et une autorité supérieure

Loulou
Répondre à  Dine
22 jours il y a

De toutes les façons Paris imposera ses solutions comme cela à été le cas pour la régionalisation qui a été appliquée par Mitterand sans en référer aux élus… Il fallait y penser une région monodepartementale alors que dans l’hexagone une région compte plusieurs départements…
Il en sera de même pour l’assemblée unique . La France fera des économies car il y aura moitié moins d’élus dans les outre-mer donc moins de coquins et coquines à placer.

saintjosephois
22 jours il y a

Nos élus ne veulent pas de l assemblée unique,car ils veulent caser tous leurs copains et famille, ils nous tournent en bourrique que celà conduirait a l indépendance c est faut une assemblée unique pour supprimer tous les doublons administratifs et un seul interlocuteur sans passer par le département ou la région.

amoin
22 jours il y a

Huguette depuis qu’elle est élue n’a jamais été fichue de développer un projet pour La Réunion. Elle fait de la gestion au jour le jour. Elle est incapable de mettre en oeuvre une politique qui s’inscrit dans le cadre constitutionnel actuel. Elargir le cadre ? Avec Huguette c’est peine perdue. Lui donner plus de latitude sur le plan constitutionnel changera quoi hormis de flatter son ego démesuré qui damera le pion à Vergés qui n’est jamais parvenu à faire aboutir son autonomie. Mais avec le poudré qui vient de faire cadeau aux indiens de toute la technologie, sensible sur le plan stratégique, de Safran, fabricant de moteurs d’avion de combat entre autres, le largage de La Réunion n’est aucunement impossible, le personnage dissolvant le pays dans le magma européen dont il rêve de prendre la tête. Même il boude notre drapeau.

Kunta kinté
22 jours il y a

Marie antoinette huguette bello, communiste, l’ère léonid brejnev voit un joint  » d’une prise de position en faveur d’un changement de statut de La Réunion  »

Ce sera NON !

C’est en crachant dans sa soupe que l’on s’empoisonne plus rapidement….

coco
22 jours il y a

Chaque élu veut sauver sa peau au détriment des administrés certains élus pour garder leurs privilèges nen veulent pas d une assemblée unique par peur de perdre leurs privilèges et leurs magouilles alors ils nous font croire que la France veut larguer les territoires Ultra marins ce qui est totalement faux une assemblée unique pour plus d efficacité.

GROPOI
22 jours il y a

Macron veut larguer les Outremers ! chacun notera la collusion entre Bello – Erika – LFI (zamé konten) et Macron !

D’autres, comme Nassima veut se refaire une santé en trouvant matière à un vrai combat droite / gauche ! Tonton Macron te tend la perche ! atension lo viraz !

Macron veut faire des nouveaux propriétaires des occupants avec baux ! achète ton terrain, mais c’est l’Etat qui a la main sur ton bien ! ça va arriver bientôt !

Macron a aboli la taxe d’habitation et a autorisé les collectivités à augmenter la taxe foncière à leur guise, pour couvrir le manque à gagner financier ! ce n’est qu’un début : continuons le combat !

Macron joue sur l’incompétence de nos zélus la moque pour marquer son mandat ! à la Réunion, il peut compter sur une majorité d’imbéciles : la partie est presque gagnée ! voilà ce qui nous attend, puissance 10 !

Macron mandate indirectement nos zélus la moque pour l’aider à changer le statut de la Réunion ! La France a besoin de faire des économies ! 50% vie chère – défiscalisation… fou déor – adié !

Tant que l’antenne « oméga » était là et utile, il y avait un rempart physique ! Oméga a disparu et remplacé par les satellites, la Réunion ne compte plus ! Séraphin se réjouit du bétonnage annoncé du site et sans doute les pots de vie qui vont avec ! et après ?

Macron : vous voulez faire des économies : nommez des juges et lutter contre la corruption à la Réunion, lutter contre les privilèges que s’accordent les zélus en servant leurs proches, familles, militants… en s’asseyant sur les lois de la Républiques ! Bonjour les lois kokotier ! pour bientôt ?

I tarde pa na in pé sar kas galé bor d’mer !

René
22 jours il y a

Rien de concret.
Quelqu’un peut-il dire simplement ce que celà va changer ? Plus d’autonomie sur quoi et dans quel but? Quels bénéfices pour les réunionnais?
Pour l’instant c’est du blabla politique.

Robomilitant
22 jours il y a

une assemble gérée par les politiques, l’autre assistée par Intelligence Artificielle (mais pas nou la fé)…….si on veut le bonheur des réunionnais , on commence l’expérimentation avec droit regard des citoyens ?

https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/chine-une-femme-robot-pilotee-par-une-ia-devient-pdg-d-une-entreprise-de-plusieurs-milliers-de-salaries_5386039.html

JORI
Répondre à  Robomilitant
22 jours il y a

Avez vous seulement déjà assisté à un conseil municipal ?. Et vous prétendez qu’avec un droit de regard des citoyens cela irait mieux ?. N’est-ce pas ce que font les syndicats et pourtant vivons nous mieux pour autant. Comme il y a moult partis, moult syndicats, il y aura moult avis différents de vos citoyens. Et que fait on dans ce cas ?.😂😂😂

Robomilitant
Répondre à  JORI
22 jours il y a

😂

JORI
Répondre à  Robomilitant
22 jours il y a

Vous ne pouvez pas répondre ?. Vous êtes donc comme beaucoup, à critiquer, mais dès que l’on vous demande les modalités de vos propositions ou le nom de la personne les portant, il n’y a jamais personne. Et dire que ça veut révolutionner le monde sans rien dans le ciboulot. 😂😂😂

Robomilitant
Répondre à  JORI
21 jours il y a

😂

Anielle
22 jours il y a

Chères et chers concitoyennes et concitoyens.

Je sais que les faits seront transformés par les suppôts d’une autonomie salvatrice, mais vous devez garder à l’esprit que quand le triangle magique Bello-Lebreton-Gironcel (vous mettrez en face les partis qui conviennent) va appuyer sur le bouton « autonomie » : IL N’Y AURA PAS DE RETOUR EN ARRIERE POSSIBLE !

Toute proportion gardée c’est un peu comme la NRL une fois que la 1iere pile est posée la route sera faite tôt ou tard.

Quand les autonomistes vont mener campagne pour les bienfaits d’une autonomie (étape obligatoire avant l’indépendance) gardez juste à l’esprit qui a le plus à gagner : entre

 les 24 comtes et comtesses des communes, plus les 5 princes et princesses des intercommunalités plus le roi et la reine du département et de la région et leur 31 DGS et 102 DGA,

et les 230 000 bénéficiaires du RSA, les 90 000 chômeurs, 35 000 travailleurs pauvres.

En conclusion et en votre âme et conscience pesez bien le pour et le contre de quitter la France quand vous allez couler votre bulletin de vote « Bello-Lebreton-Gironcel ».

Bon vote

Anielle Boyer

JORI
Répondre à  Anielle
22 jours il y a

Je ne savais pas que Bello-Lebreton-Gironcel disposaient d’un bouton « autonomie  » et que ce seraient uniquement eux qui décideraient de notre destin. Ceci dit l’autonomie de l’île était dans le programme de melenchon. 😂😂😂

Micheline
22 jours il y a

ATTENTION, RIEN NE SERA DÉCIDÉ SANS L’AVIS DE LA POPULATION. QUE MME BELLO ORGANISE UN RÉFÉRENDUM AVANT D’IMPOSER L’AUTONOMIE.

Victoria
Répondre à  Micheline
22 jours il y a

Matante Bello n’organisera jamais un referendum car justement elle sait qu’il y aura une majorité des réunionnais contre l’autonomie.

PMASS
21 jours il y a

Récupérer les 52 % des sur rémunération des fonctionnaires pour favoriser l’accueil décent des Mahorais Comoriens Malgache Africain sur notre Île de la diversité !

Loup
21 jours il y a

C’est quoi avoir plus d’automie, c’est le pouvoir de décision, avec Mme Bello il y a un gros problème parce qu’elle remet toujours l’état comme responsable, pareil pour nos chers députés tous ces politiques de pacotille font du dentelle canard ou le vantard le cul tout nu

Dans la même rubrique

Sainte-Marie fait un grand pas sur la résorption de son déficit

Le second conseil municipal de l’année à Sainte-Marie s’est déroulé ce vendredi et a été principalement marqué par les discussions autour des orientations budgétaires. Avec des marges de manœuvres financières quasi retrouvées, le maire de Sainte-Marie, Richard Nirlo, annonce que la commune pourra enfin relancer de nombreux chantiers à l’arrêt, comme l’école de Beauséjour, dont la livraison est attendue pour 2025.

Une délégation de sénateurs en visite pour deux missions d’étude à La Réunion

Quatre sénateurs multiplient cette semaine les visites de terrain et les rencontres avec les représentants des institutions et collectivités dans le cadre de deux études portant sur l’« Adaptation des moyens d’action de l’État dans les Outremer » et la « coopération et l’intégration régionales des Outremer ». Des propositions de loi sont attendues avant la fin de l’année.

La complexe campagne des Européennes

C’est l’heure de la rentrée politique. Les partis lancent à reculons, à demi-mot ou en misouk leur campagne pour une élection qui a la particularité de ne vraiment pas passionner les Réunionnais.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial