Revenir à la rubrique : Société

Récifs artificiels: Du béton pour abriter les poissons

Une première sur l’île : les récifs artificiels du Projet Corail Réunion sont mis à l’eau cette semaine sur 3 sites expérimentaux des communes du Port, de la Possession et de St Leu. Une opération qui fait appel à des techniques d’immersion innovantes. Le suivi scientifique de la colonisation des structures par les organismes marins pourra alors commencer. Un bilan sera établi dans 5 ans pour décider d’un déploiement à grande échelle sur les côtes réunionnaises.

Ecrit par Karine Maillot – le lundi 20 octobre 2008 à 11H24

C’est aujourd’hui que les récifs artificiels ont été mis à l’eau dans le port est, à l’aide d’une grue. Des plongeurs ont ensuite équipé les structures de parachutes gonflables. Une fois remplis d’air, ces parachutes ont permis de tracter facilement les récifs jusqu’à leur lieu d’immersion définitif où ils ont été progressivement dégonflés et guidés dans leur descente par des plongeurs qui les ont positionnés précisément sur les fonds marins.
Les récifs du projet Corail Réunion sont construits à partir de poteaux EDF et d’autres matériaux en béton recyclés.
Ils serviront à développer la vie marine sur des zones actuellement pauvres en poisson. Selon les scientifiques, les premiers poissons devraient apparaitre au bout d’une semaine.
Ces récifs artificiels permettront ainsi de soutenir la pêche côtière professionnelle et créeront de nouvelles activités marines sur ces zones.
Les prototypes de récifs du projet Corail Réunion ont été spécialement conçus pour tenir compte des conditions marines locales et pour favoriser l’accueil et le développement de poissons d’espèces et de tailles différentes. Ainsi, les « sandwiches » et les « berceaux », remplis de cordages, seront propices au développement des larves et à l’accueil des poissons de fond. Les hexapodes, de plus grande envergure, attireront et fidéliseront les poissons adultes et les pélagiques de plus grande taille.  
La prochaine opération se fera le 3 novembre prochain à Saint-Leu. Les récifs seront héliportés derrière la barrière de corail et déposés par 7 à 8 mètres de fond. Ils seront ensuite équipés de parachutes et tractés comme sur les autres sites.
Du 20 octobre à mi novembre, les récifs artificiels seront mis à l’eau sur trois sites expérimentaux des communes de la Possession, du Port et enfin de St Leu. Les sites ont été choisis par un comité scientifique, en fonction de leur exposition aux conditions marines (courants, houle, ensablement).
Les récifs seront ainsi immergés :
  – en baie de la Possession, le long du nouveau quai de Port Est du 20 au 23 octobre
  – à la sortie du Port Ouest du 28 au 29 octobre
  – au large du spot des tortues à St Leu du 3 au 4 novembre

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cétacés : Vers un renforcement des règles d’observation ?

Si 2023 a été une année exceptionnelle pour l’observation des baleines, la tendance pour 2024 montre que les cétacés risquent d’être moins nombreux sur nos côtes. Cela signifie donc une pression aiguë sur les animaux, dont la protection reste la priorité. L’Etat appelle donc les usagers de la mer à bien respecter les règles pour éviter aux autorités d’avoir à renforcer la législation à la fin de la saison. La préfecture promet au moins huit contrôles par semaine.