Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Psychose sous les tropiques

Non, ce n’est pas le titre de la suite du classique d’Alfred Hitchcock, nous ne sommes d’ailleurs plus en 1960 mais en 2013.   Alors que les observations de « requins » sont en recrudescence, je tiens à vous faire part des miennes.   J’observe les foules, les medias, nos décideurs… J’observe aussi l’emballement qui caractérise nos […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 08 juillet 2013 à 16H41
Non, ce n’est pas le titre de la suite du classique d’Alfred Hitchcock, nous ne sommes d’ailleurs plus en 1960 mais en 2013.
 
Alors que les observations de « requins » sont en recrudescence, je tiens à vous faire part des miennes.
 
J’observe les foules, les medias, nos décideurs…
J’observe aussi l’emballement qui caractérise nos sociétés…
J’observe que les « 2 requins » de la ravine blanche n’étaient au final que des raies…
J’observe que les « 2 requins » de La Saline n’étaient que des mulets…
 
J’observe aussi la méconnaissance de certains qui confondent un tuba avec un ailerons, des palmes avec une queue, une bouée se transforme en corps flottant.
J’observe nos touristes qui vous observent aussi et qui sombrent à leur tour dans cette psychose…
 
J’observe la nature, la faune, la flore, et je crois bien que cette nature parfois hostile est souvent malicieuse et incomprise…
 
Alors que la saison des observations de baleines arrive, saviez-vous que l’observation des raies est toute aussi commune durant cette période?
 
Alors observons ! Ne prenons plus des vessies pour des lanternes, arrêtons de voir ce qui est invisible, et encore une fois OBSERVONS !
 
La problématique requin est bien réelle, les lenteurs du préfet dans les prises de décisions aussi, mais s’il vous plait, cessons de rédiger le synopsis  de « Psychose sous les tropiques »
 
Gilles Techer, surfeur, Réunionnais et simple citoyen.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jardin des merveilles : l’expérience de Bangalore peut-elle faire éclore un aéroport Guerlain sur l’Arc Atlantique ?

Dans la célèbre plantation Guerlain de Mayotte, « jardin archipel » du canal du Mozambique ; se trouve à quelques centaines de mètres du centre de Combani l’une des plus importantes plantations d’Ylang-Ylang, la fleur qui a révolutionné le parfum, ainsi que des épices comme les clous de girofle et la vanille. Alambics, distillat d’essences, allée de cocotiers … Entre nature et architecture, l’univers de la parfumerie peut-il servir de laboratoire d’inspiration et de décarbonation de l’aviation du XXIème siècle ?