Revenir à la rubrique : Faits divers

Protestation au centre de vaccination de St-André: Les deux antivax condamnés à 1.000 euros d’amende

Les deux hommes qui avaient investi le centre de vaccination de Saint-André, début août dernier, pour exprimer leur désaccord concernant la politique de lutte contre le coronavirus sont condamnés à 1.000 euros d'amende pour avoir outragé la directrice.

Ecrit par IS – le lundi 20 septembre 2021 à 13H47

Les avocats de Teddy Alamèle et de Pascal Papou avaient demandé [la relaxe pour leurs clients]urlblank:https://www.zinfos974.com/Les-deux-antivax-seront-fixes-sur-leur-sort-le-20-septembre_a172769.html , estimant que le délit d’outrage qui leur était reproché n’était pas constitué car le jour des faits, la victime n’avait pas été identifiée comme cheffe de centre dans une mission de service public. 

Le tribunal n’a pas partagé cet avis puisque les deux prévenus viennent d’être condamnés chacun à 1.000 euros d’amende. Le président du tribunal a précisé qu’ils avaient été outrageants envers la directrice.

Le 8 août dernier, le binôme réfractaire au vaccin contre le Covid-19 [avait fait irruption au centre de vaccination de Saint-André]urlblank:https://www.zinfos974.com/Un-commando-antivax-investit-le-centre-de-vaccination-de-St-Andre_a172107.html « afin qu’on [leur] explique ce qu’il y a dans ce vaccin » avaient justifié l’éducateur et le psychologue. La discussion s’était quelque peu envenimée jusqu’à ce que la directrice du centre, médecin chargée d’une mission de service public, soit outragée.

La scène avait été en partie filmée et largement relayée sur les réseaux sociaux faisant écho à une autre vidéo montrant [Pascal Papou devant des chambres vides du CHU de Bellepierre]url:https://www.zinfos974.com/Quand-des-petits-malins-s-introduisent-au-CHU-de-Bellepierre-pour-filmer-des-lits-vides_a172075.html . Ce jour-là, le Saint-Andréen souhaitait prouver que l’hôpital était vide de malades du Covid. En réalité, les chambres filmées étaient celles du centre de dialyse. [Teddy Alamèle s’en était expliqué sur notre site.]urlblank:https://www.zinfos974.com/Il-est-entre-dans-le-CHU-et-a-eu-une-altercation-dans-un-centre-de-vaccination-Teddy-Alamele-s-explique_a172307.html

Un possible appel à la condamnation

Maître Jean-Jacques Morel s’exprime suite au délibéré qui a été rendu aujourd’hui. Il annonce la possibilité de faire appel à la demande de son client, Pascal Papou.
 

 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.