Revenir à la rubrique : Société

Poupées de Sarko « vaudou » : Y en a plus…

C’est ce matin dans le magasin Virgin Mégastore, que les dernières poupées « vaudou » à l’effigie de Nicolas Sarkozy, sont parties. Elles ont toutes été vendues en moins d’une semaine! Les gens en veulent moins à Ségolène Royal: « Je n’ai vendu que quatre poupées de Ségolène Royal« , souligne le libraire Nicolas Collette. Si la Cour d’appel […]

Ecrit par Karine Maillot – le mercredi 26 novembre 2008 à 12H28

C’est ce matin dans le magasin Virgin Mégastore, que les dernières poupées « vaudou » à l’effigie de Nicolas Sarkozy, sont parties. Elles ont toutes été vendues en moins d’une semaine!
Les gens en veulent moins à Ségolène Royal: « Je n’ai vendu que quatre poupées de Ségolène Royal« , souligne le libraire Nicolas Collette.
Si la Cour d’appel de Paris ne donne pas raison au Président de la République, vous pourrez vous aussi jeter un sort à Nicolas Sarkozy. Le magasin a passé une nouvelle commande qui arrivera d’ici quinze jours…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comores : Une passagère de kwassa blessée par balle

Selon divers témoignages circulant sur les réseaux sociaux, une femme a été victime dimanche 21 avril vers 14h d’un coup de feu alors qu’elle se trouvait sur une embarcation naviguant entre les Comores et Mayotte. Le média Al Comorya assure que le kwassa a été visé par les tirs des gardes-côtes de l’Union des Comores.

Les Chroniques de tonton Jules #171

Au fou ! C’est tout ce que j’ai trouvé à vous dire en guise d’introduction, ce jour. Les jours passent et les contes de la folie ordinaire enflent avec la constance d’un blob dévastateur. Il va devenir de plus en plus difficile de dormir sans cauchemarder.