Revenir à la rubrique : Economie

Plateaux repas dans les avions : Les employés de NewRest en grève

Les salariés de la société NewRest sont en grève illimitée depuis ce mardi matin. Ils confectionnent les repas pour les vols de Corsair et de French Bee. Ils fournissent aussi les entreprises de restauration de l’aéroport.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 21 décembre 2021 à 19H48

La grève illimitée a démarré ce lundi à la ZAE de La Mare à Sainte-Marie devant les locaux de NewRest. Les salariés sont mobilisés pour contester leurs conditions de travail.

Le syndicat CGTR a listé les revendications des employés : une hausse de salaire, une prime de Noël, un 13e mois à 100%, la majoration des heures de nuit et l’instauration des primes d’ancienneté et des primes d’intéressement.

Les salariés expliquent n’avoir obtenu aucune augmentation depuis 9 ans et s’être vu refuser une prime de Noël lors des négociations annuelles obligatoires de 2020. Une grève illimitée a donc été lancée ce mardi 21 décembre par les employés appuyés par la CGTR.

Les repas à l’aéroport et dans l’avion

On confectionne les plateaux repas pour Corsair et French Bee”, explique Nadia Tancourt, représentante syndicale CGTR qui ajoute, “On a aussi du personnel qui  travaille sur tout ce qui concerne la restauration dans l’aéroport, au quai d’embarquement par exemple.”

Elle déplore : “Les vols sont remplis depuis la fin du confinement. On n’arrête pas de travailler et d’enchaîner les heures supplémentaires.”

Aucune perturbation n’est pour l’instant constatée pour les clients de NewRest. Des intérimaires ont été appelés pour assurer les missions des employés grévistes. La direction affirme que ces derniers étaient déjà programmés et que des salariés sont toujours au travail.

Ce mercredi, le syndicat nous informe que le concurrent Servair prend en charge les plateaux repas des clients habituels de NewRest.

La “main tendue” de la direction

Gaël Lokossou, directeur de NewsRest à La Réunion explique qu’une date avait été fixée pour des négociations au 30 décembre mais est restée sans réponse des représentants du personnel.

La direction souhaite que la grève soit levée pour que les discussions puissent être entamées : “On leur a demandé de s’asseoir autour d’une table. Il faut être dans un climat favorable pour négocier de manière apaisée et de façon constructive”, déclare-t-il.

Le directeur de l’entreprise assure que la société souhaite trouver une solution : “On a envie de travailler sur leur pouvoir d’achat”, affirme Gaël Lokossou.

Aucune rencontre n’est pour l’instant prévue entre l’administration et les grévistes. La mobilisation continuera donc ce mercredi 23 décembre.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Matinées de l’Emploi Agricole spéciales « Canne »

À l’approche de la campagne sucrière, la Chambre d’agriculture et ses partenaires organisent les Matinées de l’emploi agricole les 16 et 18 juillet prochains dans le Sud et l’Ouest de l’île. L’objectif : informer, accompagner et mettre en relation les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles à la recherche de main d’œuvre.

Chambre d’agriculture : “Une élection sans la CGPER, c’est comme un rougail sans tomate”

La CGPER de Jean-Michel Moutama a officiellement annoncé ce mercredi sa candidature pour les élections professionnelles de janvier prochain à la Chambre d’Agriculture. Pour “donner une nouvelle dynamique à l’agriculture réunionnaise” et revenir à la tête de l’instance agricole, la CGPER propose “une liste d’ouverture” à l’attention également des militants qui ne se retrouvent plus dans les organisations syndicales adverses.

Prix à la consommation à La Réunion : +0,2 % en mai 2024 et +3,5 % sur un an

En mai 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,2 % à La Réunion comme au mois précédent, rapporte l’Insee. Les prix des services continuent d’augmenter et ceux de l’énergie repartent à la hausse, tandis que les prix des produits manufacturés reculent. Quant aux prix de l’alimentation, ils sont stables, précise l’institut de sondage.