Revenir à la rubrique : L'Edito de Pierrot

?? [Pierrot Dupuy] A coz de monde lé gro ker ?

Beau scoop du JIR hier matin, avec cette révélation selon laquelle une centaine d’acropodes, ces écailles de béton qui servent de socle à la digue de la Nouvelle Route du Littoral, se casseraient comme du verre, pour reprendre l’expression du journal.   Rien de bien affolant pour le moment. Seules une centaine d’acropodes seraient concernés, […]

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 10 avril 2019 à 07H05

?? [Pierrot Dupuy] A coz de monde lé gro ker ?Beau scoop du JIR hier matin, avec cette révélation selon laquelle une centaine d’acropodes, ces écailles de béton qui servent de socle à la digue de la Nouvelle Route du Littoral, se casseraient comme du verre, pour reprendre l’expression du journal.
 
Rien de bien affolant pour le moment. Seules une centaine d’acropodes seraient concernés, sur les 24.000 déjà livrés à ce jour. Et si la facture apparait d’ores et déjà comme inquiétante, on parle d’une centaine de millions d’euros, il faut savoir que ce ne sont pas les contribuables qui vont payer.
 
La route n’a pas encore été livrée à la Région. En conséquence, la querelle juridique pour savoir qui est responsable, et donc qui va devoir payer, se jouera d’un côté entre l’attributaire du marché, le groupement GTOI-Vinci-Bouygues-SBTPC qui a fabriqué les acropodes, et de l’autre Aegis, le maître d’œuvre qui les a conçus. Et ce sont les tribunaux qui vont trancher.
 
A peine la nouvelle connue que les habituels détracteurs de la NRL se sont empressés de monter au créneau pour demander l’abandon du projet de digue, au profit d’un tout viaduc.
 
Difficile pour eux de continuer à demander l’abandon total du projet, comme ils le faisaient à l’origine, le viaduc étant pratiquement terminé !
 
Leurs attaques se concentrent donc dorénavant contre la digue, source de tous les maux, à les écouter. Et tous les arguments sont bons, au premier rang desquels on trouve le manque de carrières… et depuis hier la fragilité des acropodes.
 
Ces opposants ont vraiment la mémoire courte. Souvenez-vous… Ce sont les mêmes qui, avant le début d’un chantier, réclamaient… un tout digue, au motif que le viaduc dans l’ordre, n’était pas assez haut et qu’en cas de cyclone, les vagues allaient le submerger. Il suffit de passer devant aujourd’hui pour voir à quel point cet argument était ridicule.
 
Puis, les mêmes ont sorti que les piles du viaduc allaient détruire les coraux. Sachant qu’à part un ou deux bouquets de corail, qui ont été préservés, il n’y en a pas sur cette partie de la côte…
 
Je continue. Rappelez-vous… Les travaux sur la NRL allaient faire fuir les baleines. Pas de bol, il n’y en a jamais eu autant que l’année dernière…
 
Que le viaduc risquait de s’écrouler si un cargo à la dérive venait heurter une des piles…
 
Tous les arguments avaient été bons pour nous expliquer qu’il ne fallait surtout pas faire le viaduc, au profit d’un tout-digue. Et ce sont les mêmes aujourd’hui qui, sans aucune pudeur, viennent nous sortir exactement l’inverse.
 
Il est vrai que les Réunionnais ont la mémoire courte et qu’on oublie vite.
 
N’en déplaise à ces oiseaux de mauvais augure, la NRL avance. Et les Réunionnais qui empruntent l’actuelle route peuvent le constater tous les jours.
 
Le problème des carrières est en voie de résolution et les derniers morceaux du tablier du viaduc seront normalement posés avant la fin du mois d’avril.
 
A coz de monde lé gro ker comme ça ? On dirait i fé mal a zot si un affaire i marche…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy – Quand le préfet s’emmêle les pinceaux concernant les nouvelles modalités d’entrée à Gillot

Le 11 juillet dernier, la préfecture publiait un communiqué intitulé : « Fin de l’état d’urgence sanitaire : Nouvelles modalités d’entrée à La Réunion et recommandations sanitaires », censé informer la population des dernières mesures mises en place pour voyager depuis la métropole ou Mayotte puisque ce sont pour le moment les seules destinations ouvertes, vers La Réunion.