Revenir à la rubrique : National

Nouvelle-Calédonie : 7 leaders indépendantistes arrêtés et transférés en Hexagone

En Nouvelle-Calédonie, onze militants indépendantistes kanaks, dont le porte-parole Christian Tein, ont été arrêtés la semaine dernière pour leur implication présumée dans les troubles liés à la réforme électorale. Parmi eux, sept ont été transférés en métropole pour y être incarcérés, une décision qui a suscité une vive émotion au sein de la communauté kanak et des partisans de l'indépendance.

Ecrit par N.P. – le dimanche 23 juin 2024 à 19H16
Image partiellement créée avec l'IA

Le procureur de Nouméa, Yves Dupas, a expliqué que ce transfert avait été effectué pour permettre aux enquêtes de se poursuivre sereinement, sans pression ni concertation frauduleuse. Les accusations portées contre ces militants incluent la complicité de tentative de meurtre, le vol en bande organisée avec arme, et la destruction de biens par des moyens dangereux​​.

Christian Tein, figure emblématique de la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT), a été arrêté en même temps que plusieurs autres membres du groupe, dont Joël Tjibaou, fils du célèbre leader indépendantiste Jean-Marie Tjibaou. Christian Tein et ses compagnons sont accusés d’avoir orchestré des actes violents et des barricades à travers Nouméa, perturbant gravement la vie quotidienne et les approvisionnements de la ville​.

La décision d’envoyer ces militants en métropole, à 17.000 km de chez eux, a été qualifiée de « déportation » par l’Union Calédonienne (UC), le parti politique impliqué dans la création de la CCAT. L’UC a exprimé son indignation face à cette mesure, qui affecte notamment des mères de jeunes enfants​.

Les troubles en Nouvelle-Calédonie ont débuté en mai, suite à l’approbation par la France d’une réforme électorale permettant à des milliers de résidents français de voter, ce qui, selon les Kanaks, diluerait leur pouvoir électoral et compromettrait leurs chances d’indépendance. Ces manifestations ont conduit à des affrontements violents, faisant neuf morts, dont deux policiers.

En réponse à ces événements, le président Emmanuel Macron a suspendu la réforme constitutionnelle et a appelé à un dialogue apaisé pour résoudre la crise. Cependant, les tensions restent vives et les groupes pro-indépendance continuent de réclamer le retrait complet de la réforme avant toute discussion sur l’avenir politique de l’île.

Les sept militants transférés seront détenus dans divers établissements pénitentiaires en France : Christian Tein à Mulhouse, Brenda Wanobo à Dijon, et Frédérique Muliava à Riom. Deux autres personnes mises en examen ont été placées sous contrôle judiciaire​.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
27 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Emmanuel Macron recadre ses troupes après les couacs de ces derniers jours

De retour d’un déplacement de 48 heures à Washington, Emmanuel Macron a convoqué les principaux cadres de son camp à l’Élysée pour une réunion de recadrage. La scène s’est déroulée en fin de matinée au premier étage du palais présidentiel, dans le salon Vert, où se sont réunis le Premier ministre Gabriel Attal, l’ancienne Première ministre Élisabeth Borne, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le patron du parti Renaissance Stéphane Séjourné, l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, l’ex-patron du groupe à l’Assemblée Sylvain Maillard et la ministre déléguée à l’Égalité femmes-hommes Aurore Bergé.

Poupette Kenza maintenue en détention

Poupette Kenza, de son vrai nom Kenza Benchrif, a été maintenue jeudi en détention provisoire. Elle avait été interpellée le 4 juillet à son retour de Dubaï