Revenir à la rubrique : Communiqué

Mobilisation interfédérale sur l’attractivité des métiers du secteur médico-social et social

Les Fédérations du secteur associatif de la santé, du médico-social et du social alertent sur les problèmes d’attractivité des métiers

Ecrit par N.P – le mercredi 26 janvier 2022 à 18H22

Le communiqué :

Les Fédérations du secteur associatif de la santé, du médico-social et du social (la FEHAP, Nexem, la Croix-Rouge, la FAS et l’URIOOPSS) souhaitent vous faire part du courrier qui a été remis hier par les signataires en Préfecture, au cabinet du Président du département et à la Direction générale de l’ARS, dans le cadre d’une mobilisation nationale.

Ce courrier vise à les alerter des problèmes d’attractivité des métiers que nous rencontrons actuellement dans nos établissements et à réclamer une juste reconnaissance pour les professionnels et un soutien significatif de l’Etat au secteur.

En effet, après des mois de crise sanitaire lors desquels nos professionnels ont répondu présents pour accompagner les personnes les plus vulnérables : personnes en situation de handicap, majeurs protégés, enfants de la protection de l’enfance, personnes victimes de violence conjugale, personnes âgées, personnes en situation d’exclusion, … nos établissements sont confrontés à un déficit d’attractivité des métiers du secteur : démissions, absentéisme, difficulté à trouver des candidats dans les filière de formation,…

L’ensemble des Fédérations signataires souhaitent que soient enclenchées des actions en faveur de l’attractivité des métiers du secteur dans le cadre de la Conférence sociale des métiers annoncée par le Gouvernement et qui devrait se tenir le 18 février prochain.

Elle devra être à la hauteur des enjeux et répondre à des attentes fortes et légitimes en matière de financement et d’engagement en faveur de l’attractivité des métiers. Cela suppose que :

–          tous les métiers soient pris en considération dans le cadre de cette conférence,

–          soient adoptées des mesures concrètes pour que le secteur trouve un équilibre lui permettant de répondre aux besoins croissants de soins et d’accompagnement,

–          l’Etat accompagne le mouvement de structuration et d’unification du secteur à travers une Convention collective unique étendue

Vous trouverez davantage d’information dans le courrier joint.

L’ensemble des Fédérations signataires du courrier se tiennent à votre disposition pour échanger sur ces éléments et vous apporter des précisions.

FEHAP Océan Indien

Au nom des différentes Fédérations signataires :

FEHAP, NEXEM, Croix-Rouge, FAS et URIOPSS

 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Fermeture pour travaux du sentier La Brèche – Roche Plate la journée de lundi

Suite aux travaux et/ou évaluations d’état de certains sentiers de randonnée pédestre situés sur le domaine forestier géré par l’ONF La Réunion, certains sentiers peuvent être rouverts, notamment le sentier de Bras de Pontho (sentier Dassy) ainsi que le sentier Mollaret.

A noter, des travaux sont programmés sur le sentier La Brèche – Roche Plate le 4 mars. Ce sentier essentiel aux habitants (actuellement unique connexion entre Mafate Sud et Mafate Nord) a été rouvert mais de brefs travaux (impossibles à réaliser avant cette date) permettront de conserver un sentier sécurisé. Ce sentier sera donc fermé pour la journée du lundi 4 mars 2024 uniquement, prévient l’ONF.

Crise en mer Rouge : L’État continue de suivre l’évolution de la situation

Malgré les attaques des rebelles Houthis en mer Rouge depuis novembre 2023, les approvisionnements et les prix à La Réunion restent stables grâce aux ajustements des compagnies maritimes et à une surveillance accrue des prix par l’État, bien que les délais de livraison puissent exceptionnellement s’étendre jusqu’à 5 jours.