Revenir à la rubrique : Education

Mobilisation à l’école Philibert Commerson à la Bretagne

Dès ce matin 8h, parents d'élèves et enseignants se sont retrouvés devant les portes de l'école Philibert Commerson pour soutenir le seul assistant d'éducation en informatique, Jean-Luc Barret, qui voit son contrat se terminer en août. Il compte 11 années d'ancienneté dans cette école du primaire située à la Bretagne.

Ecrit par Magali Payet – le jeudi 25 juin 2009 à 13H48

Parapluies et banderoles étaient les accessoires indispensables ce matin aux enseignants et parents d’élèves qui se sont rassemblés devant les portes de l’école Philibert Commerson à la Bretagne.
Un rassemblement en soutien au seul assistant d’éducation de l’école : Jean-Luc Barret, qui fait ce métier depuis 11 ans.

En grève depuis 21 jours, Jean-Luc Barret estime que pour « avoir une enseignement de qualité, il faut y mettre les moyens, et ce n’est pas en supprimant les postes dans l’Education Nationale qu’on y arrivera. »
« Mon métier consiste à intervenir auprès des élèves dans la matière « informatique » (…), on ne me renouvelle pas mon contrat alors qu’à la fin du primaire les élèves doivent passer le B2I (Brevet Informatique et Internet).
« Hier, le recteur n’a pas souhaité recevoir une délégation d’assistants au moment où nous avons voulu être représenté par un syndicat (…) Une autre réunion ? On ne sait pas quand, on attend ».
« Je reste mobilisé et déterminé. »

 

Les parents et les enseignants mobilisés

Les professeurs ont décidé de se mettre en grève aujourd’hui pour soutenir cet assistant d’éducation dans la panade qui se retrouvera au chômage comme ses quelques 340 collègues à la rentrée prochaine. L’association Pour les Enfants de l’Ecole Philibert Commerson APEEPC ont pris les devants pour « organiser » cette journée de mobilisation. Un courrier a été envoyé aux parents d’élèves expliquant la situation de Jean-Luc Barret. L’information diffusée a été bien reçue par l’ensemble des parents d’élèves, ces derniers soutiennent donc le mouvement de l’assistant d’éducation ce jour.

Sylvie Defaix-Tadj, vive-présidente de l’APEEPC, indique dans son interview réalisée ci-dessous que « sans assistant d’éducation les enfants seront voués à l’échec lorsqu’ils passeront leur examen de fin d’année ».

A noter que d’autres mouvements de protestation se sont déroulés ce matin, notamment dans une école située à Grand-Canal à la Bretagne ainsi que dans une autre à Sainte-Marie, dans le quartier « Le Verger ». Au mois d’août, 348 assistants d’éducation ne verront pas leur contrat renouvelé.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

17 collèges de l’île classés « très performants »

Le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse publie pour la deuxième année consécutive les indicateurs de résultats des collèges, à l’instar de ce qui est fait depuis plus de 30 ans pour les lycées. En 2023 dans l’académie, 17 collèges font partie du groupe des établissements « très performants ». Parmi eux, 6 sont en éducation prioritaire (REP ou REP+).

Dernier jour pour faire vos vœux sur Parcoursup

Les candidats à des formations de l’enseignement supérieur ont jusqu’à ce jeudi minuit pour formuler leurs vœux pour la rentrée prochaine. Il faudra ensuite confirmer ses choix et remplir tous les dossiers d’inscription d’ici au 3 avril. L’année dernière, 90% des lycéens de terminale avaient créé un dossier de candidature sur la plateforme selon le rectorat.

Grève des enseignants : La ministre de l’Education dans l’œil du cyclone

Partout en France ce jeudi 1er février, le corps enseignant manifeste son désaccord avec la ministre de l’Éducation Amélie Oudéa-Castéra, largement décriée pour son choix de scolariser ses enfants dans une école privée aux positions éthiques contestables, tout autant que pour sa volonté de poursuite des réformes entamées par ses prédécesseurs. À La Réunion, deux manifestations se tenaient ce matin, devant le rectorat à Saint-Denis et devant la mairie de Saint-Pierre.

Education : L’intersyndicale appelle à la grève le 1er février

L’intersyndicale FSU, UNSA, FO, CFDT, CGTR, SAIPER et Sud appelle à un mouvement de grève le jeudi 1er février sur la thématique de « L’éducation en danger ». Deux rassemblements se tiendront à 9h devant le rectorat de Saint-Denis et devant la mairie de Saint-Pierre.