Revenir à la rubrique : Faits divers

Mise en danger d’autrui : Le pilote d’hélicoptère de Pierrefonds relaxé

Poursuivi pour mise en danger d’autrui, Sully M., pilote d’hélicoptère basé à Pierrefonds, a finalement été relaxé.

Ecrit par NP – le vendredi 26 novembre 2021 à 10H08

Le tribunal a considéré que les infractions reprochées n’étaient pas constituées. Les arguments de son conseil Massimo Bianchi ont convaincu. 

Le 11 octobre 2020, Sully M. a proposé une ballade à trois de ses amis, de Pierrefonds à la plateforme d’aéromodélisme de Bois d’Olives. Un vol qui a fait l’objet d’un signalement par un contrôleur de la direction générale de l’aviation civile (DGAC) pointant notamment le non-respect des règles de sécurité. 

[Le parquet avait requis deux mois de sursis simple et 250 euros d’amende.]urlblank:https://www.zinfos974.com/Mise-en-danger-d-autrui-Le-pilote-d-helicoptere-fixe-le-25-novembre_a174926.html

« Cet épisode révèle en effet l’iniquité des appréciations faites unilatéralement par la BGTA et la DSAC OI, à partir d’un film amical d’amateur, pour tenter de condamner à tout prix un usager dont la réputation de pilote, comme de seul technicien de l’île, agréé par l’aviation civile elle-même pour intervenir sur les hélicoptères de type Robinson R22 et R44, sont pourtant de notoriété indiscutable », a réagi Philippe Balliste, le président du Syndicat Aéronautique de PIERREFONDS (SAP). 
.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.