Revenir à la rubrique : Faits divers

Menace terroriste sur la France

Un « Front Révolutionnaire Afghan », un groupe jusqu’alors inconnu des services de renseignements français, menace la France d’attentats meurtriers si le Président de la République ne retire pas les troupes françaises d’Afghanistan. Et pour bien montrer sa détermination, le « FRA » a placé ce matin cinq bâtons de dynamite sans système de mise à feu dans les […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le mardi 16 décembre 2008 à 17H46

Un « Front Révolutionnaire Afghan », un groupe jusqu’alors inconnu des services de renseignements français, menace la France d’attentats meurtriers si le Président de la République ne retire pas les troupes françaises d’Afghanistan.
Et pour bien montrer sa détermination, le « FRA » a placé ce matin cinq bâtons de dynamite sans système de mise à feu dans les toilettes du magasin Printemps à Paris, à l’endroit précis indiqué dans une lettre de revendication parvenue ce matin à l’AFP.
« Nous sommes du Front Révolutionnaire Afghan (FRA)« , est-il écrit dans la lettre rédigée dans un français parfois approximatif. « Nous avons placé plusieurs bombes dans le magasin Printemps Homme Haussmann, une d’elle se situe au 3ème étage dans les toilettes derrière la chasse d’eau vous la trouverez (dans le premier toilette en rentrant), si vous ne faites pas intervenir quelqu’un avant le mercredi 17 décembre elles exploseront« , selon ce texte. « Faites parvenir ce message a votre président de la république qu’il retire ces troupes de notre pays (l’Afghanistan) avant fin février 2009 sinon nous repasserons a l’action dans vos grands magasins de capitaliste et cette fois ci sans vous en avertir« , poursuit le texte, ajoutant que d’autres « bombes » sont placées dans dans les toilettes de la section femme du magasin.

Le président Nicolas Sarkozy a appelé à « la vigilance » et la « fermeté » face au terrorisme, tout en soulignant qu’il fallait être prudent après la découverte des explosifs au Printemps.

La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie est arrivée vers 12H40 au magasin Printemps-Haussmann (IXe arrondissement), évacué et autour duquel la police a mis en place un périmètre de sécurité. « Cinq bâtons de dynamite, relativement anciens, ont été découverts dans une chasse d’eau du 3ème étage. Le dispositif n’était pas opérationnel« , a-t-elle déclaré sur les lieux. Elle a estimé qu’il fallait « se méfier des indications qui étaient dans la lettre (de revendication,ndlr) qui pourraient orienter les enquêteurs vers de fausses pistes« .

« Dans la mesure où il n’y a pas de système de mise à feu, c’est peut-être un avertissement qui est donné« , a-t-on souligné de source judiciaire.

La section antiterroriste du parquet de Paris et celle de la Brigade criminelle ont été saisies de l’enquête.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Professeur d’aïkibudo accusé de viol sur un élève mineur : La défense pourrait plaider l’acquittement

Alain T., 63 ans, accusé d’avoir violé un adolescent de 16 ans, évoque une relation amoureuse alors qu’il est également poursuivi pour avoir agressé sexuellement un autre mineur invité à dormir à son domicile. Le sexagénaire a déjà été condamné en métropole pour des faits similaires. Mais son avocat avance qu’il pourrait plaider l’acquittement au motif que les victimes qui fréquentaient les sites de rencontre ont sollicité son client.

Indemnités de logement : Didier Robert pourrait ne pas être poursuivi

Didier Robert, ancien président de la Région Réunion, reste sous enquête pour des indemnités de résidence perçues entre 2016 et 2019, potentiellement supérieures à son loyer. Après une condamnation en 2021 pour abus de biens sociaux, l’étude de son dossier est toujours en cours. Son avocat conteste les évaluations financières de la Chambre régionale des comptes.

Le président de l’Ordre des médecins accusé de violences par son ex-compagne

Actuel président de l’Ordre des médecins, le docteur Benjamin Dusang fait l’objet d’accusations de violences de la part de son ex-compagne Lise François, elle-même médecin. Alors que le renouvellement des membres de l’Ordre est prévu le 21 juin, Lise François a vu sa candidature à l’élection indirectement refusée : le dossier de son binôme, le Dr Ramou Anandanadaradja, a été jugé irrecevable et rejeté par le Conseil départemental de l’Ordre des médecins. Le docteur Anandanadaradja conteste son éviction du scrutin ce jeudi 20 juin devant le tribunal administratif de Saint-Denis.

Saint-Denis : Des policiers tirent sur un chauffard en fuite

Vers minuit ce lundi soir, un équipage de la police nationale a dû se lancer dans une course poursuite dans les rues du chef-lieu pour tenter d’interpeller un conducteur qui roulait à vive-allure. Une autre patrouille, déjà en intervention, a failli être renversée, forçant les agents à faire usage de leurs armes. Finalement, le chauffard a été arrêté à son domicile plus tard dans la soirée.