Revenir à la rubrique : Océan Indien

Mayotte : L’épidémie de choléra dépasse les 120 cas

L'ARS a publié hier un bilan de l'épidémie de choléra qui frappe l'île aux parfums. Depuis mars, Mayotte est durement frappée suite à une importation de cas depuis les Comores, où la maladie fait des ravages.

Ecrit par N.P – le mardi 28 mai 2024 à 17H32
Screenshot

La situation sanitaire à Mayotte est préoccupante, avec une épidémie de choléra qui a dépassé la barre des 120 malades. Selon le dernier bilan de l’Agence régionale de santé (ARS), 122 cas ont été recensés. Le 8 mai, une fillette de trois ans est décédée, suivie d’une femme de soixante-deux ans, décédée le 25 mai à Cavani, sur la commune de Mamoudzou.

Les autorités sanitaires ont réagi rapidement en procédant à la désinfection du foyer de la défunte et en lançant des opérations de vaccination des cas contacts. Les habitants du quartier ont également été invités à se faire vacciner le 26 mai. Malgré ces efforts, 7 cas de choléra restent actifs, avec des foyers principaux à Koungou, Passamainty, et Mtsangamouji dans le nord de l’île.

La stratégie des autorités sanitaires privilégie une vaccination ciblée dans les foyers de contamination plutôt qu’une vaccination de masse. Jusqu’à présent, près de 5500 personnes ont été vaccinées depuis le début de l’alerte. À ce chiffre s’ajoute les plus de 700 cas contact que l’ARS a traité depuis le début de la crise.

Rumeurs et panique autour de l’eau en bouteille

Parallèlement à cette crise sanitaire, des rumeurs infondées ont circulé sur les réseaux sociaux, notamment TikTok. Plusieurs publications, cumulant parfois des millions de vues, ont affirmé qu’un enfant de 3 ans et plusieurs autres personnes seraient mortes après avoir bu de l’eau Cristaline. Ces affirmations sont fausses. La confusion semble provenir de l’annonce, le 13 mai dernier, d’un lot de Cristaline défectueux par l’ARS de Mayotte. La marque Cristaline a précisé qu’il s’agissait de bouteilles présentant une odeur d’hydrocarbures sans aucune contamination bactérienne, donc sans danger pour la santé humaine.

L’ARS a clarifié qu’il n’existe aucun lien entre le lot de Cristaline défectueux et les cas de choléra, notamment le décès de l’enfant. Les autorités continuent de sensibiliser la population et de prendre des mesures pour contenir l’épidémie et dissiper les rumeurs infondées.

Thèmes : Choléra | Mayotte
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un séisme de magnitude 5 sur l’échelle de Richter à environ 200 km de Rodrigues

Un séisme s’est produit ce lundi matin peu avant 8 heures (heure de La Réunion) au large de Rodrigues. L’épicentre se situe à 208 kilomètres à l’Est-Nord-Est de Port Mathurin, capitale, et à 10 kilomètres de profondeur. Le tremblement de terre a été mesuré à 5 sur l’échelle de Richter. La secousse a été ressentie sur l’île, selon Défi Media. Aucune alerte n’est pour l’instant en cours.

Avoir des relations commerciales avec l’Inde, c’est possible selon le Gopio

Actuellement en visite dans l’île pour animer des conférences sur l’Inde, le président de Gopio France, Rajaram Munuswamy, s’attache dans ses missions à Paris à fluidifier les relations commerciales entre entreprises indiennes et françaises. Ce jeudi 6 juin à 17h30, il donnera une conférence à Saint-Denis autour de l’économie indienne dans le cadre d’une expérimentation en cours menée par la CCIR en partenariat avec la Chambre de commerce de Chennai.