Revenir à la rubrique : Société

Marche blanche pour les femmes ce samedi 22 novembre

Le traditionnel rendez-vous est donné devant le Jardin de l’Etat ce samedi 22 novembre, à 14h30. A cette occasion, Memona Hintermann anciennement journaliste sur l’île et qui travaille maintenant sur France 3, interviendra, notamment pour une conférence débat dans l’hémicycle du Palais de la Source.

Ecrit par Karine Maillot – le lundi 17 novembre 2008 à 19H25

Autant les hommes que les femmes sont conviés à cette marche blanche, qui a pour but de sensibiliser l’opinion publique sur la question des violences à l’égard des femmes.
La Réunion est très concernée, et la lutte contre ce phénomène est devenu un enjeu de société majeur. Selon le CEVIF (Collectif pour l’Elimination des Violences Interfamiliales), un récent sondage a révélé qu’au cours de ces trois dernières années la violence a progressé de 30% en France métropolitaine et de 50% à La Réunion.
Malheureusement ces chiffres sont en deçà de la réalité car il y a aussi des cas qui ne sont pas recensés. Souvent, les femmes ont honte de dire qu’elles sont victimes de violences conjugales. Elles se taisent et souffrent en silence.
Par ailleurs, le Département s’est porté volontaire pour mutualiser les services de veille téléphonique sociale grâce au « 115 », accessible 24h/24.

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : les mandataires judiciaires autorisés à reprendre leurs activités

Dans un courrier adressé ce jeudi aux salariés, l’administratrice provisoire de la Croix Marine a assuré qu’ils pouvaient reprendre leurs activités, les mandataires étant appelés à traiter en premier lieu les situations d’urgence. L’association a la charge de 1.500 majeurs protégés sous tutelle ou curatelle, lesquels n’ont plus accès à leur argent depuis deux semaines.

Emmanuel Séraphin : “Le Grand Boucan sur le front de mer est un choix du cœur”

Ce dimanche, la 26e édition du Grand Boucan promet encore du grand spectacle. Pour la seconde année consécutive, le front de mer de Saint-Paul sera au cœur des festivités, un déménagement désormais acté comme définitif. L’année dernière, plus de 60 000 personnes avaient fait le déplacement pour assister à l’embrasement du roi Dodo.