Revenir à la rubrique : Politique

Macron favorable à une part de proportionnelle aux législatives

Dans un entretien accordé à La Provence et La Tribune Dimanche, le chef de l’Etat partage l’idée de mettre en place une dose de proportionnelle aux législatives.

Ecrit par N.P. – le dimanche 05 mai 2024 à 11H21
Photo : Pierre Marchal / Anakao Press

Emmanuel Macron défend la mise en place d’une dose de proportionnelle aux législatives. Le Président de la République confirme qu’il souhaite faire voter cette évolution du mode de scrutin avant la fin de son mandat, à la condition que cette réforme soit largement soutenue.

« Si une majorité se dégage pour introduire une part de proportionnelle, oui. C’est l’engagement que j’ai pris. Je pense que ce serait bon pour la démocratie », lance le chef de l’Etat.

Il s’agit là d’une promesse du candidat remontant à sa première campagne présidentielle de 2017. Emmanuel Macron avait promis à l’époque d’introduire « une dose de proportionnelle » aux élections législatives. Cinq ans plus tard lors de la campagne électorale de la présidentielle, le président candidat s’était de nouveau dit favorable à la proportionnelle, ouvrant même la porte à une proportionnelle intégrale, avec un nombre de sièges proportionnel au total des suffrages obtenus.

Le mois dernier, la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, avait annoncé être favorable à une dose de proportionnelle et lancé des concertations dans le camp des parlementaires de la majorité présidentielle. Le sujet divise d’autant plus que le gouvernement ne dispose que d’une majorité relative à l’Assemblée depuis deux ans. Parmi les réfractaires à ce changement se trouvent le chef des députés Renaissance Sylvain Maillard ou encore Marie Lebec, ministre des relations avec le Parlement. En revanche, les alliés du Modem continuent de pousser en faveur de ce mode de scrutin.

Thèmes : Emmanuel Macron
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Succession de TAK : Patrice Thien Ah Koon reprend la mairie, Jacquet Hoarau la CASUD

Passé le choc et après avoir caressé l’espoir de porter l’écharpe tricolore avec glands à franges d’or, les membres de la majorité municipale sont en grande partie finalement rentrés dans le rang hier à l’issue d’une réunion. Le fils du maire reprend les rênes de la ville tandis que son fidèle bras droit la CASUD. C’est en tout cas le scénario privilégié sauf “coup de Trafalgar”.

Sylvie Gustave Dit Duflo, candidate sur la liste de Valérie Hayer : « Travailler de manière transversale pour défendre les spécificités de chaque territoire »

Sylvie Gustave Dit Duflo, vice-présidente de la région Guadeloupe et présidente du conseil d’administration de l’Office français de la biodiversité, est en visite à La Réunion en tant que candidate sur la liste « Besoin d’Europe » conduite par Valérie Hayer, dans le cadre des élections européennes. Elle nous explique les actions menées par son groupe et les enjeux pour les territoires ultramarins.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.