Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

?Loi Macron : serait-elle inopportune à La Réunion ?

Car la vraie question est celle du droit au travail pour tous les Réunionnais. La clé du problème social reste quand même le travail. Pour donner à chaque citoyen la possibilité de créer, de vivre de cette création et transformer ainsi leur vie. La culture du travail associé au repos est un bien irremplaçable ! […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 15 décembre 2014 à 10H15

Car la vraie question est celle du droit au travail pour tous les Réunionnais. La clé du problème social reste quand même le travail. Pour donner à chaque citoyen la possibilité de créer, de vivre de cette création et transformer ainsi leur vie. La culture du travail associé au repos est un bien irremplaçable ! Parce que le manque de travail est une injustice terrible et une inégalité flagrante dans la distribution des richesses. D’ailleurs sans travail et donc avec un pouvoir d’achat nul, quel bonheur ?

Dans ce sens, à La Réunion, la loi Macron doit être abordée sous un autre angle. Le travail du dimanche pose d’abord la question fondamentale du travail et donc du travail pour ceux qui n’en ont pas (Taux de chômage 3 fois plus fort à La Réunion comparé à la Métropole). Paris devrait d’abord répondre à cette question et faire le nécessaire (l’Etat est bien compétente en matière de création d’emplois) pour adapter son discours. Les réunionnais veulent vivre (en travaillant) dignement et non survivre !

Ensuite une fois l’égalité atteinte entre les territoires et les Hommes, on peut aborder la question du travail du dimanche. A ce titre, le réunionnais (comme le français du sol hexagonal) doit pouvoir bénéficier d’une société de bonheur ou le travail qui est synonyme de dignité est lié au droit aux loisirs et au repos vu comme une gratification. Et la déshumanisation ne doit pas être la solution. Le droit aux loisirs et au bonheur de chaque citoyen milite contre toute dérèglementation qui viendrait priver le citoyen d’un accès à un repos compensateur et de relation plus intense avec sa famille les jours non travaillés.

Pour conclure : la loi Macron devient une question de choix de société. Pour une société plus juste et solidaire, à La Réunion, elle doit se poser une fois l’égalité rétablie avec la métropole en matière d’accès à l’emploi ; puis elle doit irrémédiablement permettre le droit à chacun de vivre en ayant accès au bonheur avec sa famille, sans injustice et avec dignité. La loi Macron, à ce titre, ne répond pas aux vraies questions qui touchent les réunionnais et est inopportune tant que la question du travail et de l’égalité n’ait pas été réglée (égalité face à l’accès à l’emploi, égalité de pouvoir d’achat, d’accès aux loisirs et à la connaissance).

Eric FRUTEAU – Conseiller général
Saint-André, le 13 décembre 2014

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires