Revenir à la rubrique : Politique

Les référents locaux de la LREM appellent à se faire vacciner

Les membres du bureau local de La République en marche ont appelé les Réunionnais à se faire vacciner. Ils indiquent que c’est la seule solution pour retrouver une vie normale.

Ecrit par – le jeudi 22 juillet 2021 à 18H06

« Faut-il combattre le virus ou combattre le vaccin? », demande Bachil Valy. Le référant local de la LREM a fait part de son inquiétude face à la situation actuelle de La Réunion face au Covid. « Cela devient inquiétant au moment où l’on pensait revenir à une vie normale », ajoute-t-il. Pour cette raison, Bachil Valy a décidé de mobiliser ses troupes pour inciter la population à se faire vacciner. 

Le maire de l’Entre-Deux craint que la situation n’aboutisse à un nouveau confinement dans le département, ce qui aurait des conséquences dramatiques sur l’économie de l’île. Une cellule de crise doit d’ailleurs avoir lieu lundi matin entre le préfet et les maires de l’île.

« La seule solution scientifiquement prouvée est la vaccination. Mais à l’heure actuelle, seuls 23% des Réunionnais sont vaccinés et le plus inquiétant est la saturation du système hospitalier. Le virus tue, le vaccin protège », souligne l’édile. 

Inquiétude à venir

Bachil Valy s’inquiète pour les semaines à venir. « Par expérience, nous savons que les rentrées scolaires sont un moment critique et nous sommes à l’aube de la rentrée scolaire. Actuellement, avec le nouveau variant, on touche les 500 cas par jour. On peut passer à 1 000 cas par jour si rien n’est fait ».

Il estime que l’État et les élus prennent leur responsabilité en rendant la vaccination facile. « C’est gratuit et c’est une chance extraordinaire. De nombreux pays n’ont pas accès à ce vaccin. On peut s’exprimer dessus, mais a-t-on des solutions alternatives ? », demande-t-il. Le référent local de la LREM appelle donc les Réunionnais à faire « un barrage vaccinal ».

Les membres du bureau local de la LREM invoquent la notion de responsabilité auprès des gens qui ne sont pas encore vaccinés.

Territorialisation des actions

Lors de la cellule de crise à venir, Bachil Valy compte demander au préfet de territorialiser les actions à venir. Il souhaite que les actions soient effectuées commune par commune selon le taux d’incidence. « J’ai actuellement 17 cas positifs à l’Entre-Deux. Je ne voudrais pas voir tous les commerçants et artisans de ma ville fermer leurs entreprises alors que nous ne sommes pas à un stade critique », indique-t-il.

Concernant le soutien à ses administrés, le maire ne s’arrête pas là. En partenariat avec la CASUD et le CCAS de l’Entre-Deux, la mairie va organiser le transport des habitants qui souhaitent se faire vacciner vers les centres de vaccination du Tampon. Il remercie le président de la CASUD, André Thien-Ah-Koon, pour le soutien qu’il apporte dans ce projet.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».