Revenir à la rubrique : Economie

Les prix des carburants sont en baisse

La préfecture de La Réunion vient de dévoiler le prix de vente maximum des hydrocarbures et du gaz à La Réunion à compter du 1er janvier 2022.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 31 décembre 2021 à 10H01

– Pour le sans plomb
Le prix public est en baisse à 1,53 €/litre (- 7 cts par rapport au mois précédent). Cette évolution s’explique par la baisse de la cotation moyenne et du fret (quasiment – 9 cts sur le prix final), contrebalancée par la baisse de la parité (+ 1 ct environ) et la hausse des CEE (+ 1 ct environ).

– Pour le gazole
Le prix de vente est en baisse à 1,17 €/litre (- 5 cts) essentiellement du fait de la baisse du fret et des cotations (presque – 7 cts au final).
Cette baisse du prix final est limitée par la baisse de la parité (+ 1 ct sur le prix final) et la hausse des CEE (+1 ct environ).

– Pour le gaz
Le prix final de la bouteille est en baisse à 20,85 € (- 70 cts). Ceci s’explique essentiellement par l’évolution à la baisse des cotations (- 9,53 % en cumulé), contrebalancée par l’affaiblissement de l’Euro (- 1,60 %) face au dollar. Les cotations « pèsent » pour plus de 87 cts de baisse sur le prix final, auxquels viennent s’ajouter environ 17 cts de hausse pour la fluctuation de l’Euro.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pour vous inciter à utiliser des barquettes en verre, Oyobo les lave à votre place

L’entreprise locale Oyobo développe un écosystème de contenants en verre qui sont mis à la disposition des entreprises, à destination de leurs salariés qui consomment des plats à emporter pour déjeuner. Le consommateur n’a plus à se soucier de transporter avec lui une consigne propre, c’est Oyobo qui se charge de la lui fournir, puis de la laver.

« L’octroi de mer : c’est n’importe quoi ! » selon l’UCOR

L’Union des Consommateurs de La Réunion (UCOR) publie une lettre ouverte critiquant l’octroi de mer pour son impact sur le coût de la vie et exige sa suppression immédiate, ainsi que le financement des communes et de la région par l’État, pour protéger le pouvoir d’achat des Réunionnais.