Revenir à la rubrique : Société

Les prix à la pompe : En baisse en métropole, en hausse à La Réunion

Depuis le mois d’octobre, le prix du carburant baisse significativement en métropole du fait du ralentissement économique mondial qui pèse sur la demande de pétrole. Étonnamment La Réunion ne suit pas cette logique et c’est bien ce qui suscite la colère des acteurs locaux.

Ecrit par Melanie Roddier – le mardi 28 octobre 2008 à 11H10

Pour Jean-Hugues Ratenon, président de l’association « Agir pou nout tout », « le carburant est un produit stratégique. Après avoir interpellé le Préfet au début du mois d’août qui a préféré suivre les avis des compagnies pétrolières, c’est la SRPP que l’on sollicite« . En fin de semaine dernière, « Agir pou nout tout  » a organisé une conférence de presse devant les locaux de la SRPP pour faire part de son inquiétude sur la flambée des prix des carburants à La Réunion. « La SRPP ne nous apporte que très peu d’éléments de réponse à la question, pourquoi ce n’est pas répercuté à La Réunion. Nous sommes très inquiets car la baisse du pouvoir d’achat est une réalité à La Réunion« , ajoute Jean-Hugues Ratenon. Pour le président d’ « Agir pour nout tout », le coût des transports est très élevé et à la fin du mois il ne reste plus grand chose pour un travailleur au SMIC qui effectue 20 à 25 kilomètres par jour pour se rendre à son travail. Hier, l’association a transmis au Préfet de La Réunion un courrier pour demander audience, ainsi qu’au président du comité des importateurs des hydrocarbures à La Réunion, Philippe Bodilis, également directeur de Total, pour demander une rencontre dès cette semaine.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.

Météo de l’électricité : Passage au niveau rouge

La météo de l’électricité est actuellement en rouge, ce qui signifie que le réseau électrique est très contraint avec un risque de coupures préventives tournantes pour maintenir l’équilibre. EDF fait le point.