Revenir à la rubrique : Société

Les inspecteurs du permis en grève

La réforme du permis de conduire engagée par le gouvernement devrait aboutir d’ici la fin de l’année. Une réforme qui ne déplait pas forcément aux inspecteurs, mais pour eux, l’urgence est au recrutement d’inspecteurs supplémentaires.

Ecrit par Melanie Roddier – le mardi 14 octobre 2008 à 15H49

Les examinateurs sont en grève pour demander davantage d’effectifs.
Le projet de réforme présenté au début du mois au secrétaire d’état aux transports Dominique Bussereau évoque un permis moins cher, plus sûr et plus rapide.
La réforme qui propose plusieurs innovations telles que a réduction des temps d’attente entre les épreuves et un retour en auto-école dans l’année de l’obtention du permis.
Autre nouveauté : la conduite accompagnée après 18 ans, aujourd’hui réservée aux 16-18 ans.
Face à cette nouvelle réforme, les inspecteurs tirent la sonnette d’alarme. Pour parvenir à ces modifications de travail, il faut les accompagner d’un recrutement d’inspecteurs.
Pour appuyer leur demande, les inspecteurs ont cessé le travail, reconductible demain.
Les auto-écoles n’ont ainsi pas pû présenter leurs élèves ce matin à l’examen du permis du conduire comme l’explique le gérant d’une auto-école ci-dessous, Freddy Hoarau.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Maya Kamaty à l’international

Un nouvel extrait de l’album « Sovaz » de Maya Kamaty vient d’être dévoilé en images. Le clip de « Sur mes épaules » a été tourné durant la tournée indienne de la chanteuse.

Un avion d’Air Austral immobilisé à Nairobi, la compagnie réajuste ses vols

Deux semaines après avoir dû immobiliser un de ses Airbus A220-300 en raison des problèmes rencontrés par les moteurs Pratt & Whitney, la compagnie aérienne régionale doit cette fois faire face à l’immobilisation, survenue samedi lors d’une escale à Nairobi (Kenya), d’un de ses avions en provenance de Mayotte et faisant route pour Paris.