Revenir à la rubrique : Société

Les Chroniques de Tonton Jules #139

Salut tout le monde ! Comment i lé ? Moi ? Ça va… enfin presque : vous avez vu l’état du monde ? Alors qu’il y aurait urgence à entrer de plein fouet dans une décroissance king size pour sauver ce qui peut encore l’être, la plupart des pays freinent des quatre fers sous prétexte qu’il ne faut pas chatouiller le dieu pognon. Èk sa nous lé mal barrés.

Ecrit par 1735024 – le jeudi 04 mai 2023 à 14H12

« Les Marrons »
 

Je vais faire de la peine à mon grand ami Lucas, humaniste, historien et philosophe de grand talent s’il en fût : je ne partage pas du tout son enthousiasme pour les « Marrons » de Louis-Timagène Houat.
 
J’ai lu ce livre avec la plus grande attention, voici quelques années déjà. Il faisait déjà le buzz alors ; je l’ai donc relu pour savoir pourquoi j’étais déçu, contrairement à l’opinion générale voulant que l’on s’extasie en mouillant sa culotte.
Attendez ! Attendez ! Je suis d’accord pour dire qu’il ne faut rien négliger concernant la mémoire de l’esclavage. Cette monstruosité de l’Histoire de l’Humanité ne doit jamais être occultée… alors que l’esclavage existe encore dans bien des contrées !
 
Mais le livre de monsieur Houat est « faible », écrit au niveau d’un bon devoir de baccalauréat, sans plus. Et il contient quelques invraisemblances aussi.
 
Le mauvais sort réservé à monsieur Houat ne doit pas être oublié mais s’il faut citer un livre réunionnais concernant les Marrons, je retiendrai avant tout le « Chasseur de Noirs » de Daniel Vaxelaire… dont, curieusement, on parle peu (chez nous !), on se demande bien pourquoi. Je citerai encore le « Madame Deybassins » de Samlong.
 
Je salue l’énorme travail de cette artiste qui a reproduit les « Marrons » de Houat sur les murs du boulevard Sud. Une très belle fresque que, malheureusement, personne ne lira car à la vitesse à laquelle ça circule… Mais l’idée était excellente. Bravo !
 
La puissance intellectuelle de Maître Gim’s
 

On reste confondu devant une telle force philosophique ! Comment a-t-on pu, si longtemps, ignorer que nous avions en France un génie de la pensée, supérieur à Socrate, Descartes, Rousseau, Voltaire, Sénèque, Spinoza, Erasme réunis ? Nous qui pensions que le sommet de la Grande pyramide était constitué de plâtre blanc ! Voilà qui va laisser Blake et Mortimer sur les rotules.
 
Heureusement que Me Gim’s est là pour rectifier notre connerie : c’est de l’or, bien sûr. Et ça charriait de l’électricité dans toute l’agglomération cairote, et gratuit en plus !
 
Ce qui induit, sans aucune contestation oiseuse possible, que tous les égyptologues et autres archéologues qui ont fouillé ces ruines des siècles durant, ne sont qu’un ramassis de fieffés crétins.
 
On sait enfin que les anciens Égyptiens avaient de l’électricité et, pourquoi pas, de l’eau à tous les étages. Quant aux millions de blocs des pyramides, les travailleurs les ont balancés là-haut grâce à des engins électriques.

Merci, le penseur !
 
Rimpoché ferait douter de la couleur du jour !
 
Le dalaï lama faisait partie de ces gens à qui j’accordais une totale confiance. La sagesse incarnée, l’empathie, l’humanisme, le coeur ouvert et les bras aussi, toutes notions à la base de ma religion personnelle…
 
Ben… avec ces images vues dans le monde entier, ce gars-là ferait passer l’Abbé Pierre pour un misérable pédophile, Mère Térésa pour une tailleuse de pi…erres, et Martin Luther King pour la réincarnation de Gilles de Rais. Quant au Nazaréen, l’Homme que je respecte le plus, moi, misérable agnostique, il ne cherchait qu’à se taper la Madeleine… de Proust ; et les jeunes filles en fleur, pour faire bon poids.
 
Je suis amèrement déçu, les amis. Vraiment, profondément choqué au plus profond de moi-même. Un enfant, ça se protège, ça se soigne, ça s’instruit ; c’est ce qu’il y a de plus précieux au monde.
 
Lorsque je vais, trop rarement à mon gré, voir ma Leïla, ma fifille chérie, je sais par avance que mes cinq Dalton de petits-fils et petites-filles, vont se bagarrer pour squatter mes genoux.
 
« Papy, fais-moi un câlin ! »

Bien sûr que je leur fais les cinquante câlins demandés. Mais je ne me vois pas leur demander de me sucer la langue. Quelle horreur !
Dire que le rimpoché était un des hommes suscitant en moi le plus d’admiration.
Non mais… quel con je suis !
J’espère ne pas apprendre, quelque jour qui suit, que le Père Pédro est un violeur compulsif.
 
Macron en Chine ? Heu…
Si le reste de l’humanité continue de ne rien faire, la Chine va tous nous mettre à genoux, et sans tarder. 
La force totale, la brutalité infinie, la loi du parti unique qui-ne-se-trompe-pas, le mépris de l’autre, le règne sans partage du fric-à-tout-prix, le mépris de l’individualité, la négation du droit de penser, bref, ce qui est déjà la règle en Chine, voilà ce qui nous pend au nez. « 1984 » de George Orwell est depuis longtemps devenu une bluette.
Et le Macro(n) qui s’en va en Chine renouer des liens de « profonde et éternelle amitié » avec Tsi Jing Machin, un dictateur multi-milliardaire qui rendrait des points à Adolf, Staline, Pol Pot, Mengitsu et Pinochet réunis !
C’est ce qu’on appelait la « realpolitik », il n’y a guère. A savoir l’adaptation au terrain : les Ouïgour, oui, bon, d’accord, mais le blé, l’artiche, le pèze, le flouze, le pognon, le fric, les pépètes, le CAC40, c’est quelque chose, non ? 
 
Impôts et autoroutes : la preuve par 999.000
L’état macronien prévoit de relancer la construction d’autoroutes. Ces chantiers coûteront des centaines, voire des milliards d’euros : vos euros. Voilà où vont passer nos impôts. Une fois ces autoroutes construites, elles seront cédées à des sociétés privées, des sociétés adorées par le Macro(n). Elles ne rapporteront pas un centime à notre société mais continueront d’enrichir les patrons de Macro(n), ces hyper-puissances multinationales.
Le drame qui nous pend au nez (comme une aune de boudin), c’est que, ce faisant, le Macro(n) des riches dresse un tapis rouge sous  les pieds de la Marine.
Comme les autres pays de la planète, nous allons tomber dans l’escarcelle des dictatures d’extrême-droite.
Oté… akoz nous lé couillons comm’ ça, don ?

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Futurs papas : Des ateliers de préparation à la paternité

Les papas sont à l’honneur ce dimanche 16 juin. Pour ceux qui s’apprêtent à le devenir, l’association de pères en pairs, soutenue par la CAF de La Réunion, propose des ateliers gratuits, pour mieux se préparer à l’arrivée de l’enfant.

Kelly Rangama invite McFly et Carlito à La Réunion

La cheffe étoilée réunionnaise, Kelly Rangama, était dans les studios des youtubeurs McFly et Carlito pour leur nouvelle émission « La bataille des spécialités réunionnaises ». Elle était venue leur cuisiner un plat mahorais et sera aussi sûrement présente pour un prochain épisode où elle réalisera un rougail saucisses. La représentante de La Réunion a profité de son passage pour proposer à McFly et Carlito de venir sur notre île.

Législatives : Alek Laï-Kane-Cheong sera soutenu par la plateforme d’Ericka Bareigts sur la 6e

La campagne s’annonce épique dans la 6e circonscription. Candidat à sa réélection, Frédéric Maillot retrouvera sur sa route Alexandre Laï-Kane-Cheong, pour un match retour de la dernière législative. Mais c’est dans un tout autre contexte que le député sortant affrontera le leader de Croire et Oser, puisque ce dernier bénéficiera du soutien de la plateforme d’Ericka Bareigts, dont est membre Maurice Gironcel, sur cette circonscription.