Revenir à la rubrique : Politique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 5e circonscription

La cinquième circonscription verra une dizaine de candidats s'affronter au premier tour des élections législatives anticipées.

Ecrit par N.P. – le vendredi 21 juin 2024 à 06H49

Suite aux résultats des élections européennes, le président de la République a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale, entraînant la tenue de nouvelles élections législatives. Ces élections anticipées mettront fin aux mandats des sept députés réunionnais. Les Réunionnais sont donc de nouveau invités à voter les 30 juin et 7 juillet pour élire leurs représentants à l’Assemblée. Focus sur la 5e circonscription.

La 5e circonscription est la plus grande en termes de superficie. Elle comprend Bras-Panon, Saint-André (2 et 3), Saint-Benoît, la Plaine-des-Palmistes, Salazie, Sainte-Rose et Saint-Philippe pour un total de 87.334 électeurs.

L’actuel député, Jean-Hugues Ratenon (DVG), a été élu en 2022 face à Ridwane ISSA (DVG). Le premier tour du scrutin avait vu s’affronter neuf candidats parmi lesquels Stéphane Fouassin, Marie-Luce Brasier-Clain et Laurent Virapoullé. Pour le second tour, 65,28% des électeurs s’étaient abstenus. Jean-Hugues Ratenon est arrivé en tête avec 62,81% des suffrages exprimés, loin devant son adversaire qui obtenait le score de 37,19%.

Les candidats aux législatives 2024

Jean-Hugues Ratenon remet son écharpe en jeu et sera en compétition avec un candidat de plus qu’en 2022.

1/ Jean-Dominique Ramassamy (DVD)
2/ Jean-Yves Payet (EXG)
3/ Dominique Sautron (REC)
4/ Alexandrine Araye (DVG)
5/ Jean-Hugues Ratenon (DVG)
6/ Jeremy Laup (DVG)
7/ Léopoldine Settama Vidon (DVC)
8/ Anne Chane Kaye Bone (DVG)
9/ Joan Doro (RN)
10/ Jean-Paul Limbe (DIV)
11/ Lydia Picard (DIV)

 

Européennes : Deux fois plus de bulletins RN que de LFI

Si deux candidats de Gauche étaient en ballotage en 2022, deux ans plus tard, c’est le RN qui l’emporte avec plus de fois plus de voix que LFI.

Lors des Européennes, 22,33% des 90644 électeurs inscrits sur les listes électorales de la circonscription se sont déplacés aux urnes. “La France revient ! avec Jordan Bardella et Marine Le Pen obtient 39,38% des suffrages exprimés, loin devant La France Insoumise – Union Populaire (17,93%). Viennent ensuite Besoin d’Europe menée par Valérie Hayer (12,08%), Réveiller L’Europe (5,63%) et La France fière, menée par Marion Maréchal Le Pen (5,15%).

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
23 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : « Une solution » pour Jean-Luc Mélenchon

Le fondateur de la France Insoumise a apporté son soutien à la proposition du Parti communiste français qui a cité Huguette Bello comme possible candidate à la tête d’un gouvernement de coalition à gauche. Le PCF et LFI sont favorables à cette idée, mais le Parti socialiste n’a pas encore donné son avis sur le sujet et doit tenir son conseil national ce samedi pour statuer sur le sujet.

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.