Revenir à la rubrique : Communiqué

Le SDIS 974 intègre 121 nouveaux sapeurs-pompiers volontaires pour renforcer son effectif opérationnel

Stéphane Fouassin, président du Conseil d’Administration du SDIS 974 (CASDIS) et le colonel Frédéric Léguillier, directeur départemental du SDIS 974 annoncent dans le cadre de la politique de développement du volontariat de l’établissement, l’engagement de 121 Sapeurs-Pompiers Volontaires (SPV) afin de renforcer son effectif opérationnel.

Ecrit par NP – le mercredi 01 mars 2023 à 08H50

Parmi ces nouveaux engagés, 98 sont issus des tests de sélection de 2022 et 23 de la filière des Jeunes Sapeurs-Pompiers (JSP) ayant obtenu avec succès leur brevet de JSP l’année dernière après 4 années de formation proposée par l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers (UDSP 974) en partenariat avec le SDIS 974.

« Nous procédons depuis quelques années à des engagements ciblés en fonction de besoins déterminés par les chefs de groupement territoriaux » indique le lieutenant-colonel Patrick Radjama, référent départemental des sapeurs-pompiers volontaires.

Ainsi, ces nouveaux sapeurs-pompiers volontaires renforceront les effectifs des centres de secours de Saint-Denis (19), La Montagne (2), Sainte-Marie (9), Sainte-Suzanne (7), Saint-André (9 dont 1 ancien JSP), Saint-Benoit (1), Bras-Panon (1), Plaine des Cafres (1), Saint-Philippe (7 dont 6 anciens JSP), Saint-Joseph (18 dont 11 anciens JSP), Petit Ile (2), Saint-Pierre (9, dont un ancien JSP), Saint-Louis (6, dont un ancien JSP), Etang-Salé (7, dont un ancien JSP), Saint-Leu (4), Bernica (2), La Saline (2), Saint-Paul (5) et le Port (10).

« Pour répondre aux enjeux opérationnels des années à venir et continuer à stabiliser nos effectifs, avec l’appui du conseil d’administration, ce sont environ 300 sapeurs-pompiers volontaires qui seront engagés entre 2023 et 2024 » indique le colonel Frédéric Léguillier, chef de Corps du SDIS 974.

 Des SPV aux profils divers

S’ils ont décidé de consacrer une partie de leur temps libre à la protection et à la préservation de leur île, de ses biens et de sa population en tant que sapeur-pompier volontaire, la majorité de ces 121 nouveaux entrants (dont 26 femmes), âgés de 17 ans à 50 ans sont des actifs et exercent déjà un métier dans le secteur public, dans le secteur privé ou suivent des études.

L’engagement citoyen en tant que sapeur-pompier volontaire demande un profond respect des valeurs qui régissent notre vie en société. Ces valeurs sont inscrites dans la charte nationale du sapeur-pompier volontaire, document qu’ils auront à signer obligatoirement le jour de leur engagement et auquel, ils devront se référer tout au long de leur engagement. Cette charte porte notamment sur la manière de servir avec honneur, humilité et dignité, d’avoir un comportement irréprochable en service, de respecter les victimes et le devoir de réserve, d’avoir un comportement respectueux de l’image du sapeur-pompier, y compris hors service.

« Les femmes et les hommes qui portent l’uniforme de sapeurs-pompiers ont le devoir de démontrer chaque jour et en toutes circonstances de la discipline et une rigueur morale exemplaire » ajoute le directeur départemental du SDIS 974.

 Une formation rigoureuse comme porte d’entrée dans l’opérationnel

Afin d’assurer la maîtrise complète de leurs missions, les nouveaux engagés devront suivre la formation initiale de volontaire (FIV) qui comprend 3 modules (secours d’urgence aux personnes, incendie et protection des personnes, des biens et de l’environnement), d’une durée de 4 mois et demi au total. Le sapeur-pompier volontaire dispose de 1 an à 3 ans pour réaliser cette FIV.

Quant aux engagés issus de la filière de jeunes sapeurs-pompiers, étant titulaires du brevet des JSP après 4 ans de formation, ils suivront une formation complémentaire d’une semaine afin de finaliser leur période probatoire.

 Des volontaires au cœur du dispositif de secours

Au même titre que les sapeurs-pompiers professionnels, ces sapeurs-pompiers volontaires seront au cœur du dispositif des secours et d’assistance aux victimes, de lutte contre les incendies et d’intervention pour les accidents de toute nature. Ils seront de manière plus générale, acteurs de la sécurité civile et de la gestion des crises.

 Possibilité de monter en compétences tout au long de leur engagement

À l’identique de l’ensemble du Corps des sapeurs-pompiers, ces nouveaux engagés auront accès à un système de formation continue tout au long de leur engagement qui leur permettra, par exemple, de rejoindre l’une des équipes spécialisées du SDIS 974 telles : le Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux (GRIMP), l’équipe nautique, l’équipe cynotechnique (les maîtres-chiens) ou le Détachement d’Intervention Héliportée (DIH). « Ils auront aussi la possibilité d’évoluer dans le grade de leur filière en accédant aux diverses responsabilités de chef d’équipe, chef d’agrès, voire d’officier », précise le lieutenant-colonel Patrick Radjama.

 « Je salue l’engagement citoyen au service de la population réunionnaise de ces hommes et de ces femmes. Et je souhaite que celui-ci soit un tremplin dans la construction de leur vie professionnelle et contribue à leur épanouissement personnel » précise monsieur Stéphane Fouassin, président du CASDIS.

 Chiffres clés :

– 119 SPV (26 femmes) engagés

– 2 316, c’est le nombre total de sapeurs-pompiers recensés au SDIS de La Réunion au 31 décembre 2022 dont 1 441 (soit 60%) de sapeurs-pompiers volontaires.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Rapport d’enquête sur le Retour au péi

L’association « Réunionnais de retour au péi » a réalisé une enquête sur le retour des Réunionnais dans l’île afin d’apporter des données utiles aux acteurs institutionnels et travailler à la mise en place d’un dispositif d’accompagnement au retour.

[Communiqué] Les nuits des forêts sont de retour !

Les Nuits des Forêts reviennent du 7 au 16 juin, invitant le grand public à explorer plus de 200 forêts à travers la France métropolitaine ainsi qu’en Outre-Mer, dont la Réunion, offrant une programmation variée pour sensibiliser à l’importance de ces écosystèmes.