Revenir à la rubrique : Société

Le propriétaire d’une villa en location tient des propos discriminatoires envers les Réunionnais

Le loueur affirme que les Réunionnais n'ont pas les moyens de s'offrir sa villa. Sur une page regroupant des annonces de biens immobiliers à la location, les commentaires affluent ainsi que sur les réseaux sociaux.

Ecrit par Zinfos974 – le jeudi 14 juillet 2022 à 14H17

Les commentaires affluent par dizaine sur la page de la Villa Annadele en ce jour de fête nationale. Et ce n’est pas pour vanter les mérites de cette maison de standing située dans le sud sauvage, à Vincendo, mais pour dénoncer des propos étonnants publiés dans un groupe de location de maisons sur Facebook.

Un des membres du groupe « Location saisonnière 974 » s’intéressant de près à une annonce en demandait le prix pour y résider pendant les fêtes de fin d’année. Aussi sec, le propriétaire des lieux a répondu que la villa était disponible aux dates demandées tout en ajoutant : ‘ »Les tarifs sont très élevés à ces dates. Je ne pense pas qu’une famille réunionnaise puisse se permettre de payer le prix. C’est pourquoi, ce sont des métros et des étrangers qui la louent durant les fêtes de fin d’année ».
 

Une réponse qui n’a pas été du gout de l’interlocutrice, choquée que l’on puisse juger ainsi les Réunionnaises et les Réunionnais. Depuis, le bien immobilier référencé de façon individuelle fait l’objet de multiples commentaires désapprobateurs. « J’ai eu des dizaines d’appels, des menaces et des insultes par texto » indique la personne qui répond au numéro de téléphone indiqué sur l’annonce.

« Le propriétaire est à l’étranger et je me charge de faire les entrées et les sorties des locataires mais je n’ai pas accès aux réseaux sociaux » poursuit-t-elle en ajoutant que 98% de la clientèle de la villa est réunionnaise.

Depuis, d’un nouveau profil créé à la va-vite, Villa Vincendo, le propriétaire a présenté ses excuses, expliquant avoir été récemment insulté par une famille réunionnaise lui reprochant des tarifs particulièrement élevés. Eddie L. propose d’ailleurs pour se faire pardonner d’offrir un week-end gratuit dans sa villa contemporaine à une famille réunionnaise sans moyens. L’histoire ne dit pas quels seront ses critères de recrutement.
 

98% des loueurs sont des Réunionnais

Au fil des conversations que nous avons pu consulter, Eddie L. enfonce pourtant bien le clou déclarant : « Ils (les Réunionnais) ont déjà du mal à payer 80 euros la nuit alors 1000 euros… ».

Des messages privés que nous nous sommes également procurés en disent long sur les idées du propriétaire. En voici un florilège :  » Les vieux créoles, c’est la faute à Mitterrand quand il a mis en place le RMI et autres allocations braguette. Il a fait des Réunionnais des assistés », « Y’à des profs pour faire le boulot d’éducation à l’école. Encore faut-il que les marmailles aillent à l’école et aiment apprendre plutôt que de trainer en bande à dealer du zamal ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Énième rebondissement : le JIR ne sera finalement pas imprimé

Contrairement à ce qui avait été annoncé, vous ne trouverez encore une fois pas votre JIR dans vos boîtes à lettres ou chez votre vendeur habituel jeudi matin. Malgré l’acception des conditions commerciales souhaitées par Jacques Tillier, un accord n’a pu être trouvé entre les deux parties.

ICP Roto accepte d’imprimer le JiR jusqu’à la fin de la période électorale

Jacques Tillier et le JiR ont été déboutés de leur référé déposé devant le tribunal de commerce visant à obtenir l’impression du journal par ICP Roto. L’imprimeur, Alfred Chane Pane a toutefois décidé, compte tenu de la période électorale en cours, de faire paraître le quotidien durant la campagne électorale afin de permettre l’expression des candidats aux Législatives.

Le Département appuie sur le levier de l’économie

Même si cela ne relève pas de ses compétences premières, la majorité départementale a insisté sur ses investissements dans l’économie réunionnaise, ce mercredi lors de son assemblée plénière. Grâce à un emprunt bancaire, 20 millions d’euros supplémentaires seront injectés dans la filière du BTP.

[Communiqué] La Ville de Saint-Paul et Citeo s’unissent pour lutter contre les déchets abandonnés

La Ville de Saint-Paul et Citeo ont signé une convention visant à prévenir et réduire les déchets abandonnés sur l’espace public. Dotée d’un soutien financier de 1,5 million d’euros de Citeo, cette collaboration, qui durera jusqu’à fin 2025, se concentre sur la prévention, la sensibilisation et le nettoiement des déchets, dans le cadre des objectifs fixés par la loi AGEC pour éliminer les emballages en plastique à usage unique d’ici 2040.