Revenir à la rubrique : Société

Le projet d’aménagement du Piton Dugain rejeté

L'association Domoun la Plaine se réjouit que La commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers ait rejeté le projet d'aménagement du Piton Dugain, faisant partie du projet du Parc du volcan, à la Plaine des Cafres.

Ecrit par N.P – le vendredi 27 janvier 2023 à 10H47

Le communiqué de l’association :

La commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF) est :

– un des outils de la stratégie de lutte contre l’artificialisation des terres agricoles, qui a le pouvoir d’émettre un avis, au regard de l’objectif de préservation des terres naturelles, agricoles ou forestières, sur l’opportunité de certaines procédures d’urbanisme, et dont l’avis conforme est incontournable dans les DOM ;

– saisie par la Municipalité du Tampon, pour un avis l’autorisant à dévaster le Piton Dugain dans le but d’y installer la plate-forme de départs des 10 tyroliennes ;

 

La CDPENAF a émis un avis défavorable au projet du Maire d’installer au sommet du Piton Dugain, une vilaine plateforme pour le lancement de 10 tyroliennes ! L’avis de la CDPENAF dans les DOM est un avis conforme, c’est-à-dire qu’il s’impose aux autorités l’ayant saisi. On le comprend bien sur des territoires où le foncier est l’objet de spéculation, l’artificialisation des espaces naturels ne doit pas être laissée à la seule décision de nos potentats mégalomanes.

Nous savourons, avec la délectation bien compréhensible, cette très bonne nouvelle, après le combat que nous avons tous mené, avec le soutien ô combien inestimable et appréciable des collectifs, organisations et associations amis que je ne vais pas tous cités mais que nous aurons l’occasion de remercier.

Cette nouvelle que nous espérions, mais à laquelle nous ne nous attendions pas de sitôt. Nous nous imaginions tel David devant Goliath. Eh bien Goliath était bien un géant aux pieds d’argile.

 

Et nous avions raison de faire valoir nos droits :

– celui de Dame Nature qui nous apporte tant de bienfaits et demande qu’on lui fiche la paix, sans l’artificialiser, la défigurer, la marchandiser ;

– celui des cafriplainois, étudiants, agriculteurs, éleveurs, artistes, artisans, restaurateurs, hébergeurs, etc. , pris pour des assistés incultes et juste bons à applaudir en cadence les bienfaits du bon roi, mais qui sont les producteurs de richesses avec la force de leurs bras et l’intelligence de leurs cerveaux ;

– celui des innombrables contemplateurs réunionnais et d’ailleurs, des beautés millénaires de nos paysages naturels et de la biodiversité qu’ils abritent, et qui ne veulent pas qu’on les prenne pour des consommateurs juste bons pour venir payer des attractions mal conçues et sans aucun intérêt sinon pour leur faire les poches ;

– et enfin celui des générations innombrables à venir à qui nous devons restituer cet héritage intact.

Nous remercions toutes les personnes qui nous ont crus, soutenus, accompagnés, y compris sur les sentiers de la Plaine des Cafres le 27 novembre dernier.

Que les personnes et les institutions qui nous ont reçus, écoutés et compris notre combat, non pas contre un homme, son administration ou sa collectivité, mais contre un projet inutile, écocide et budgétivore, soient aussi remerciées.

Nous avons franchi une étape décisive. L’heure n’est pas venue pour Domoun la Plaine de battre en retraite ; bien au contraire, nous resterons vigilants pour la suite, ce 2e sous-projet de Parc du Volcan, même dépouillé de son clou du spectacle des 10 tyroliennes, mais qui comporte encore des artefacts nuisibles pour les zones humides et la biodiversité. Et quelques autres projets farfelus qui ont chatouillé nos oreilles, vers Piton rouge, Chalet des pâtres, Bois Court, Parc des palmiers…

Nous constituons la force vive de la démocratie Tamponnaise que d’autres pourront venir rejoindre, sur laquelle et avec laquelle la Municipalité devra compter.

Nous aurons la victoire modeste et respectueuse des personnes et des institutions si elles savent nous reconnaître et nous respecter.

 

Pour Domoun la Plaine

Gilbert La Porte

Président

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.