Revenir à la rubrique : Société

Le Piton de la Fournaise s’essoufle…

Depuis lundi, le Piton de la Fournaise montre des signes d'affaiblissement. Le trémor a subi une baisse notable de ses valeurs... retour sur une éruption déjà longue de 7 semaines...

Ecrit par Ludovic Robert – le mercredi 04 février 2009 à 17H00

Entré en phase éruptive le 14 décembre au sein du cratère du Dolomieu, le Piton de la Fournaise semble nettement s’affaiblir depuis quelques jours.

Du 14 décembre 2008 au 2 janvier 2009, la phase éruptive a généralement conservé une intensité importante au niveau du trémor avant de s’éteindre provisoirement le 2 janvier 2009. Cette première phase avait été marquée par une certaine irrégularité avec un trémor souvent variable et des regains d’activité parfois spectaculaires.

Du 3 janvier au 18 janvier, l’éruption a poursuivi son cours tout en gardant une grande constance dans son activité sismique. Les coulées se sont d’ailleurs arrêtées sur cette période.
Depuis le 18 janvier, les amplitudes du trémor observées par les scientifiques de l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) avaient eu tendance à s’affaiblir. Seuls quelques séismes localisés au dessus du niveau de la mer avaient pu être détectés.

Depuis ce lundi 2 février, la tendance de la phase éruptive est très clairement à l’essoufflement et ce, sept semaines après le début de l’éruption. En effet, l’amplitude du trémor a diminué notablement même si 21 séismes, dont un de magnitude 2.2, ont pu être enregistrés.

Lors de la visite de l’équipe scientifique durant la journée d’hier, une petite coulée a pu être photographiée sur le versant Nord-Ouest. Hier encore, l’activité sismique s’est à nouveau intensifiée tandis qu’en parallèle, la diminution du trémor (séismes liés aux remontées de magma) s’accélérait. Enfin, ce matin à 8 heures, le trémor est toujours de mise mais son amplitude reste très faible…

Encore une fois, le Piton de la Fournaise fait parler de lui… mais cette fois-ci, ce sont des signes d’essoufflement que le premier ambassadeur touristique de l’île nous dévoile…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

L’hommage en couleurs de Regina Pisano

L’une des créatrices de contenus les plus connues à La Réunion, Regina Pisano, se lance dans la musique. Son premier single, « Les couleurs », est un hommage à son fiancé décédé et une célébration de la vie malgré la perte d’un être cher.

Rififi au temple tamoul de Saint-Paul

Mercredi au moment de la procession du Cavadee, une fidèle a été priée de quitter sur le champ une zone réservée aux pénitents. Egratigné sur les réseaux sociaux pour sa façon de procéder, le président du temple livre sa version.

Pour la Cimade, le « fichier des étrangers » utilisé par la PAF à La Réunion est illégal

Alors que le nombre d’étrangers placés en centre de rétention administrative (CRA) a plus que triplé en 2023 à La Réunion, la Cimade a produit un signalement à la CNIL pour dénoncer l’absence de contrôle sur les informations fournies par la préfecture au Groupe de recherche pour l’exécution des mesures d’éloignement. Cette unité de la PAF, unique en France, est censée traquer dans l’île les personnes faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). La préfecture, elle, nie partager l’accès de son fichier des étrangers avec la police.

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.