Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Le gouvernement Ayrault a un serieux problème avec l’écologie

On se souvient que la toute première Ministre de l’écologie du gouvernement Ayrault, Nicole Bricq, à peine nommée, avait été débarquée promptement pour avoir défié le lobby des pétroliers. En effet, après avoir décidé en juin 2012 de suspendre plusieurs  arrêtés autorisant les forages du groupe Shell au large de la Guyane au vu des […]

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 03 juillet 2013 à 09H25

On se souvient que la toute première Ministre de l’écologie du gouvernement Ayrault, Nicole Bricq, à peine nommée, avait été débarquée promptement pour avoir défié le lobby des pétroliers. En effet, après avoir décidé en juin 2012 de suspendre plusieurs  arrêtés autorisant les forages du groupe Shell au large de la Guyane au vu des risques qu’ils faisaient peser sur l’environnement, elle se proposait aussi de réformer le code minier trop favorable aux pétroliers. Là, c’en était trop. Après une intervention directe des grands patrons du secteur auprès du Premier Ministre, Mme Bricq était congédiée le 21 juin et le lendemain les fameux arrêtés étaient signés. C’est dans ces conditions que Mme Delphine Batho, était  devenue Ministre de l’écologie. A peine un an plus tard, elle est elle aussi débarquée sans ménagement pour avoir critiqué la baisse du budget de son ministère. La méthode est brutale et dit assez le peu de cas que ce gouvernement semble faire de l’écologie. Personne n’ignore d’ailleurs que le Premier Ministre soutient contre vents et marées l’absurde d’aéroport à Notre Dames des Landes ainsi que le projet pharaonique du Conseil Régional  de La Réunion de construire une véritable autoroute sur la mer longue d’à peine 12 km mais dont l’impact environnemental sera terriblement destructeur pour la biodiversité réunionnaise et dont le coût final devrait approcher les 2,5 milliards d’euros.  
L’avis que rendra très prochainement le Conseil National de la Protection de la Nature sur ce projet, sera l’occasion de voir si le successeur de Delphine Batho considère que l’écologie a encore une place dans la politique gouvernementale.

Jean-Pierre Marchau
Ecologiste
Ex-Candidat EELVR aux législatives 2012

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires