Revenir à la rubrique : Communiqué

« Le CIOM une nouvelle feuille de route mais une omission flagrante, la question institutionnelle »

Le maire de Saint-André s'exprime sur le CIOM dans un communiqué

Ecrit par NP – le jeudi 27 juillet 2023 à 22H53

Le comité interministériel des Outre-Mer s;™est réuni ce mardi 18 juillet 2023 à  Matignon sous l;™égide de La Première Ministre Elisabeth Borne. Ce comité longtemps repoussé a réuni pas moins de 17 ministres du gouvernement qui étaient tous mobilisés sur la question des OutreMer et des moyens à  mettre en œuvre pour améliorer la vie quotidienne des ultramarins. Il faut souligner que le CIOM a le mérite de réunir les différents ministères sur les problématiques outre-mer afin de proposer des mesures adaptées et cohérentes pour les territoires. Il a été annoncé une réunion annuelle de suivi des mesures et cela va dans le bon sens. 

Les propositions liées à  la vie chère, au mal logement, à  la vulnérabilité de la vie, à  la jeunesse, aux infrastructures vont dans le sens de l;™amélioration même si désormais les forces en présence doivent travailler de concert afin de veiller au déploiement effectif de ces mesures. Pour ma part, je salue les annonces liées au logement, notamment à  travers l;™élargissement du crédit d;™impôt, qui ne peut que favoriser la création de logements sur le territoire. 

Néanmoins, Le Président de la République a indiqué lors des Assises des Outre-Mer en 2018, que « toute politique conçue, pensée et vécue comme mettant les ultramarins en situation de minorité ou d;™irresponsabilité est vouée à  l;™échec« . Il a même explicité que la responsabilité partagée devait être clé du succès. Force est de constater que suite à  ces propos et cette prise de position, la question de la gouvernance locale, des compétences des collectivités, est malheureusement toujours omise ou volontairement oubliée. 

En tant que Maire, je constate chaque jour les incohérences liées à  l;™enchevêtrement des compétences et les interférences entre les collectivités qui composent le territoire. Il n;™est pas question de centralisation intercommunale qui n;™aurait de sens dans des communes réunionnaises aussi vastes et peuplés. Il est question de clarification, d;™efficience et d;™efficacité. Je regrette que la question institutionnelle intrinsèquement liée à  la gouvernance ne soit pas abordée. Elle faciliterait la lisibilité et permettrait de redonner confiance. 

Nous, élus locaux, nous voulons prendre pleinement la responsabilité qui est la nôtre dans le développement du territoire, cela impose une simplification de notre modèle locale. Certains se félicitent de leur survie alors que d;™autres se préoccupent des vraies dossiers du territoire, les dossiers qui permettent à  chaque réunionnais de prétendre demain à  plus de dignité, plus de responsabilités et plus de succès quand on connait les défis immenses à  relever !  

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué]Plainte pour apologie du terrorisme: « Nous ne nous tairons pas », alertent les députés réunionnais LFI

Perceval Gaillard et Jean-Hugues Ratenon réagissent à la convocation par la police de leur cheffe de file, Mathilde Panot, pour « apologie du terrorisme ». Sur la base « d’accusations fallacieuses », il s’agit de « faire taire », dénoncent les députés réunionnais qui en appellent à la condamnation  » de cette dérive très inquiétante du pouvoir ».

Cilaos : “Les pétrels de Barau doivent être au-dessus de toute polémique, la SEOR devra l’apprendre”

En pleine période d’envol des pétrels juvéniles et face à un échouage massif dans le cirque de Cilaos, la SEOR avait saisi du Tribunal administratif en référé pour enjoindre à la commune d’éteindre son éclairage public. Une requête rejetée « bien que les mesures prises par la commune n’aient pas été suffisamment anticipées et s’avèrent perfectibles ». Dans un communiqué, la municipalité se félicite de cette décision et déplore que cette affaire ait causé “de graves préjudices à la commune”.

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,6 % en mars 2024 et +4,1 % sur un an

En mars 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,6 % à La Réunion après une hausse de 0,2 % en février. Les prix de l’alimentation poursuivent leur hausse : le passage de Belal se fait toujours sentir. Les prix de l’énergie continuent également d’augmenter. Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse alors que ceux des services se stabilisent.
Sur un an, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+4,1 %) qu’au niveau national (+2,3 %).

[Communiqué]La Possession : Mobilisation contre l’installation d’une antenne 5G

Génération Écologie soutient la mobilisation des citoyens et des riverains contre les travaux menés d’installation d’une antenne 5G à proximité de la mairie de La Possession. Outre son « opposition au déploiement de la 5G au nom de la santé publique, de la préservation de l’environnement et du droit à la déconnexion », pour Vincent Defaud, référent local du parti, le chantier « manque de transparence ».