Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

LBSJS-169 : « Élections régionales et départementales des 20 et 27 juin »

Ça y est, la campagne est ouverte. Et son décorum de voitures sonos insupportables, de petites mains militantes en quête de récompenses et distribuant les tracts insipides à tout va, faisant du porte à porte. Et cette fois, pour cause de pandémie, se mêleront les candidats aux départementales en solo, et les équipes des candidats aux Régionales, au nombre de 11 cette année. Désormais la campagne sonore est autorisée, ainsi que l’affichage sur les emplacements réservés, les professions de foi et les réunions en jauge de 35% des places assises. Vous en rêviez ? Vous les avez ! Et ces conditions restreintes pourraient changer car les chiffres de la Covid sont très éloignés de la "désescalade" métropolitaine. Utilité de 3 mois de couvre-feu...

Ecrit par Bruno Bourgeon, porte-parole d'AID – le samedi 05 juin 2021 à 09H24

Régionales : on détaille les listes ? Pas trop, point trop n’en faut. 11 donc. 4 têtes de liste féminines : Corinne de Flore, Vanessa Miranville, Ericka Bareigts et Huguette Bello. Pas mal, on se rapproche de la parité. Une femme à la Région ? Voire.

Le sortant, Didier Robert, empêtré dans ses affaires judiciaires, est en appel pour continuer à battre campagne. Il a fait une bien fragile union de la droite, tandis qu’à gauche, celle-ci est éclatée en au moins 4 listes : Ericka et Huguette, Olivier Hoarau avec son boulet judiciaire, et l’éternel candidat Patrick Lebreton, qui fera, comme d’habitude, un carton à Saint-Joseph, et rien ailleurs. Sans compter Vanessa, où la classer ? Et doit-on la classer ? Une obédience écologique certaine qui grignotera un peu plus la liste EELV Réunion pour une fois autonome de l’inénarrable Jean-Pierre Marchau, autre éternel candidat, mais élu nulle part, si ce n’est sur des scrutins de liste (avec Ericka Bareigts aux municipales).

Restent les trois dernières listes dont le RN de Joseph Rivière, le militant identitaire Philippe Cadet, et Jean-Yves Payet, de Lutte Ouvrière. Pour le second tour : 10% des suffrages exprimés, 5% pour fusionner. 45 places pour 47 candidatures par liste. 

Départementales : 127 binômes candidats se présentent pour 25 binômes titulaires paritaires (et autant de remplaçants) pour un Conseil Départemental entièrement renouvelé. Pour être élu : 50 % des suffrages exprimés, et un nombre de suffrages égal à au moins 25 % des inscrits. M’est avis qu’il n’y aura que peu de candidats élus au premier tour. Vous avez remarqué ? Pas un mot sur les programmes ! Est-ce utile ? Vu le peu d’empressement des candidats sur ce qu’ils nous promettent, nous essaierons au cours du débat de décortiquer les différentes professions de foi.

Que dire de ces élections de moins en moins représentatives de qui que ce soit ? Que les candidats s’expriment sur les sujets centraux, non pas de La Réunion dont le monde entier n’a que faire, mais des sujets universels qui intéresseront aussi La Réunion. Et peut-être que les Réunionnais iront au-delà des joutes oratoires pour s’intéresser vraiment à leur avenir : pandémie et réchauffement climatique, les deux étant intriqués. Mais qui le dit ?
 
ATTENTION: suite au couvre feu à 21h00 et pour que chacun puisse rentrer chez soi à temps, le repas aura lieu à 19h30, la commande devra être passée dès l’arrivée et le plat principal sera unique, du poulet croustillant. 

La suite sur : [www.aid97400.re]urlblank:http://www.aid97400.re/
 
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le Bon sens

(Les humains seraient-il monstrueusement insensés ?)

Qui est responsable du chaos?

Je suis impressionné par le nombre de personnes qui souhaitent devenir premier ministre de Macron ! L’intéressé s’en amuse, écrit aux Français sur l’incapacité de ces prétendants de s’accorder, et part en voyage aux Etats-Unis. La course à la soupe n’aide pas à clarifier la situation critique dont la responsabilité en revient au Président de la République. A lui seul !