Revenir à la rubrique : Culture

Lancement du premier Festival international de Street Art, à Saint Denis, du 04 au 13 octobre

Le festival international de Street Art [Réunion Graffiti]urlblank:https://www.facebook.com/reuniongraffiti/ est le premier rendez-vous du Graffiti et du Street Art à l’Île de la Réunion. Un groupe de 25 artistes internationaux et locaux vont se réunir pour un moment intense d’expression et d’échanges. Pour cette première édition, la marraine du Festival Réunion Graffiti 2019 est Lady Pink. […]

Ecrit par NP – le mardi 24 septembre 2019 à 07H49

Le festival international de Street Art [Réunion Graffiti]urlblank:https://www.facebook.com/reuniongraffiti/ est le premier rendez-vous du Graffiti et du Street Art à l’Île de la Réunion. Un groupe de 25 artistes internationaux et locaux vont se réunir pour un moment intense d’expression et d’échanges. Pour cette première édition, la marraine du Festival Réunion Graffiti 2019 est Lady Pink.

Cet évènement est composé de plusieurs axes :

    •    Un axe social en amont du festival,
    •    Des expositions et des animations,
    •    Un moment fort « la Graffiti block party » avec la présence d’artistes internationaux et locaux. Il se déroulera à Saint-Denis sur deux spots principaux :
    •    La nouvelle médiathèque François Mitterrand pour un workshop – live painting et une exposition d’un mois.
    •    L’espace extérieur de La Fabrik pour la réalisation d’une fresque monumentale de 600 m2 comprenant une façade d’immeuble et un mur de 90 m de long.

L’Île de la Réunion deviendra ainsi pendant quelques jours un rendez-vous majeur de l’art contemporain urbain à l’échelle mondiale, lui permettant de rayonner par-delà l’Océan Indien. De plus, comme l’intérêt pour le Street Art ne cesse d’augmenter sur l’île, Réunion Graffiti a la volonté de faire participer un public d’initiés mais également familial et scolaire.

L’ESQUISSE : L’ASSOCIATION FAT CAP, STRUCTURE ORGANISATRICE

Le festival a été créé à l’initiative de l’association Fat Cap basée aux Camélias, à Saint-Denis. Créée en 1996 par deux artistes grapheurs Konix et Eko, l’association est spécialisée dans les domaines de la vidéo, de la photo, du graphisme, de l’infographie et de la MAO. Techniques qu’elle souhaite aujourd’hui transmettre et mettre au service du public.
Elle mène des actions culturelles et artistiques, avec comme support le graffiti et la peinture. Elle travaille, via ces supports, sur des axes de médiation avec la jeunesse.

Voilà pourquoi Réunion Graffiti est divisé en deux parties : une partie atelier et une partie festival.

LA MISE EN COULEUR EN AMONT DU FESTIVAL

10 jours d’ateliers de graffiti ont été répartis sur 4 quartiers prioritaires de Saint-Denis : La Chaumière, Camélias, Sainte Clotilde, La Source. A travers la pratique des arts urbains dans les quartiers, REUNION GRAFFITI impulse une dynamique auprès de la jeunesse en proposant la réalisation d’œuvres artistiques sous la forme d’activités d’insertion et d’inclusion sociale.

Ce projet participe ainsi à la formation des jeunes sur un projet artistique et culturel. Chacun endosse alors une posture professionnelle dans l’organisation des différents modules proposés.

Cela met en exergue une culture de l’initiative où chacun prend sa place dans un projet auprès d’une équipe d’artistes professionnels ayant un véritable rôle de « grands frères ».

Les jeunes sont mis en action au travers d’une activité moderne et urbaine qui allie travail sur la lettre et les mots, et travail sur l’esthétique. Cela favorise l’estime de soi et la réappropriation de son espace grâce à l’embellissement de son milieu urbain. Ce travail d’équipe réalisé en collaboration avec les parents et les séniors du quartier renforce les liens intrafamiliaux et intergénérationnels.

Tous les jeunes ayant participé aux ateliers sont ensuite sollicités lors du festival. Ils prennent part aux différentes activités et leur action en amont du festival est valorisées.

Cerise sur le gâteau, créer des vocations serait pour nous une double réussite.

LES ARTISTES LOCAUX DU FESTIVAL REUNION GRAFFITI (Par ordre alphabétique) :
ABR, AIR, AROM, DEY, EKO LSA, FLOE, JACE, ICE, KES, KONIX, MEO, MEGOT, NAYH, ONER, ROKO, VINCENT BOX, YREN.

LES ARTISTES INTERNATIONAUX FESTIVAL REUNION GRAFFITI
CEET, FENX, LADY PINK, LAZOO, ONEMIZER, SIKER.

➢ Toutes les bios sont consultables sur le site internet [https://reuniongraffiti.re/]urlblank:https://reuniongraffiti.re/

 

Lancement du premier Festival international de Street Art, à Saint Denis, du 04 au 13 octobreLancement du premier Festival international de Street Art, à Saint Denis, du 04 au 13 octobreLancement du premier Festival international de Street Art, à Saint Denis, du 04 au 13 octobreLancement du premier Festival international de Street Art, à Saint Denis, du 04 au 13 octobre

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Gaïa Elsey présente deux nouveaux extraits de son EP

Pas de clips traditionnels pour l’éclectique artiste Gaïa Elsey, mais plutôt une interprétation en live et filmée de « Lam Fam » et « Requin ». Après « Lisez-moi », la chanteuse dévoile ainsi originalement deux nouveaux titres de son EP « Volcan ».

Emmanuelle Ivara et la lumière au bout du tunnel

La ségatière émérite, Emmanuelle Ivara, a mis en ligne son nouveau projet, « Espoir », au lendemain de la fête de la musique : un hymne à la persévérance et à la détermination. Un séga inspirant qui parle des tracas de la vie, des plus petits au plus grands.

L’appel du Séga

C’Cile livre Séga Rézoné, à temps pour les vacances scolaires, et les pique-niques familiaux des moits de juillet et d’août.

Le séga des mauvais conducteurs

Emilie Ivara chante « Pass a twé », un séga qui devrait résonner sur les routes de La Réunion. La ségatière dénonce avec véhémence les mauvais comportements des automobilistes.

« Mon P’tit loup » : Quand les artistes locaux et nationaux donnent le la contre l’inceste

Le 25 octobre prochain, le livre-disque « Mon P’tit Loup » abordant l’inceste et les violences sexuelles sur les enfants, verra le jour. Ce projet ambitieux, initié par Nicolas Puluhen, vise à devenir un outil pédagogique pour libérer la parole des enfants et former les adultes à l’écoute. Parmi les artistes ayant collaboré, on retrouve des grands noms de la scène musicale nationale et des artistes locaux engagés dans cette cause.