Revenir à la rubrique : Faits divers

L’agresseur de gendarmes condamné à trois ans de prison

Ce mardi, le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a condamné un multirécidiviste à trois ans de prison pour avoir copieusement insulté des gendarmes.

Ecrit par – le mardi 08 juin 2021 à 18H02

En 2016, Assani a été condamné à trois ans de prison pour avoir porté un coup de couteau à un gendarme. Ce mardi, il comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour outrage, rébellion et violences sur d’autres militaires.
 
Le 21 février 2020 à Saint-Joseph, une altercation éclate au domicile de son ex-compagne. Prié de quitter les lieux, Assani menace le nouvel ami de cette dernière avec une pioche. Les gendarmes interviennent et essuient une pluie d’insultes à caractère raciale. Lors de son interpellation, l’homme résiste en poursuivant ses invectives.
 
Plus d’un an après les faits, la colère d’Assani ne semble pas être retombée. Bien au contraire. Agacé, désinvolte, l’homme remet en cause la parole des militaires et se dit finalement prêt à assumer ses actes.

Mais quand le quantum de la peine tombe, trois ans ferme avec mandat de dépôt, son discours change radicalement. « Je ferai appel. Ça ne va pas se terminer comme ça », scande-t-il, les bras levés, avant de quitter la salle d’audience.
 
Le prévenu a également l’interdiction de paraître sur la commune de Saint-Joseph pendant trois ans et devra indemniser ses victimes.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.

Violences : « Si c’était à refaire, je referais la même chose »

L’audience de comparution immédiate de ce lundi avait, bien malgré elle, pour thème les violences conjugales. Le tribunal avait à juger un trentenaire qui, sous l’effet de l’alcool, a frappé son ex-conjointe au prétexte qu’elle ne voulait pas le laisser entrer à son domicile.