Revenir à la rubrique : Société

La sécurité des scolaires en bus, la mission du GET974

Chaque jour le GET974, le Groupement des entreprises des transports du département, conduit à l’école 16.000 scolaires. 160 accompagnateurs sont chargés de veiller à leur sécurité. Il en faudrait beaucoup plus car le GET974 veille également au bien-être des personnes âgées et des handicapés, dans les transports en commun.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 23 octobre 2008 à 07H42

L’accompagnateur scolaire est soumis à de plus en plus de missions. “Il veille à la sécurité des usagers, il est aussi formé à la gestion des conflits”, précise Michel Briet, président du GET974.
“Il y a eu quelques incidents en début d’année scolaire, comme par exemple à Saint-André qui ont révélé la nécessité d’avoir des accompagnateurs scolaires dans les bus. Les parents sont plus rassurés”, indique Agnès Kohler, membre du comité de surveillance de Odom.
“Il faudrait étendre ce service à l’ensemble du département”, poursuit Agnès Kohler. Michel Briet et le GET974 travaillent en ce sens. “Nous formons des anciens emplois jeunes et d’autres emplois aidés et à temps partiel à l’accompagnement scolaire”.
Si la gestion des conflits reste le meilleur moyen de maintenir une ambiance saine et la sécurité optimale, l’accompagnateur scolaire doit désormais maîtriser la plus grande facette de la communication, pour également répondre aux personnes âgées et aux handicapés.
“Ce service à la personne est bien sûr appelé à se développer car notre population vieillit, alors que le public handicapé est de plus en plus demandeur de mobilité”, souligne Michel Briet.
Le recours au travail à temps partiel sera sans doute un aspect essentiel, car il permet une gestion opportune et efficace des ressources humaines et une grande flexibilité de l’emploi. Cela implique bien sûr une formation permanente et suivie des accompagnateurs scolaires ou des personnes âges et handicapées.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le SNJ se dit « ouvert au dialogue » avec les trois candidats au rachat du Quotidien de La Réunion

Avant que les 48 salariés du Quotidien ne soient consultés sur les trois offres de rachat déposées pour leur journal, il faudra au préalable que celles-ci soient déclarées recevables. Bien qu’aucun candidat ne prévoie de conserver le moindre journaliste, mais seulement d’en recruter un certain nombre après leur licenciement, le syndicat SNJ ne ferme pas la porte aux discussions avec les repreneurs.

Le “Kar’ La Nuit’” démarre dès ce soir !

Ce nouveau service de transport à la demande a été lancé ce vendredi par le TO et la Semto. Destiné aux salariés de la restauration ou de l’hôtellerie, mais aussi aux noctambules, deux mini-bus seront mis en service une expérimentation de six mois tous les jours de 20h à 3h.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.