Revenir à la rubrique : Faits divers

La Rochelle : Originaire de La Réunion, il est suspecté de deux viols

Le 12 septembre dernier, deux femmes auraient été violées. L'agresseur pourrait être le même homme : un jeune homme de 25 ans originaire de La Réunion et déjà condamné en 2016 par la cour d'assises des mineurs.

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 24 novembre 2021 à 10H59

Deux femmes ont été entendues par la police de la Rochelle pour des faits de viol. La première, âgée de 84 ans, a expliqué aux enquêteurs avoir été violée dans le hall de son immeuble vers 7 heures du matin après avoir promené son chien. Elle avait été hospitalisée en urgence après un infarctus consécutif à l’agression. La seconde, âgée d’une vingtaine d’années, a indiqué avoir subi le même sort au sortir d’une boite de nuit vers 5 heures le même jour, rapporte Sud Ouest. 

Les policiers de la Sûreté départementale, après une minutieuse enquête, ont interpellé un suspect de 25 ans, originaire de La Réunion. Il a été mis en examen pour le viol de l’octogénaire le 17 septembre dernier, puis placé en détention provisoire. Grâce à l’ADN, les enquêteurs sont parvenus à relier les deux affaires de la nuit du 12 septembre. Le mis en cause reconnait une relation sexuelle avec la jeune fille mais selon lui, elle serait consentie. Il été mis en examen une seconde fois le 18 novembre pour viol. 

Le jeune homme est connu de la justice. Il avait déjà été condamné à six ans de détention en 2016 par la cour d’assises des mineurs pour des faits identiques. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Soupçons d’emplois illégaux au cabinet de la Région : La stratégie d’enquête décriée par la défense

En début d’audience pour ce premier jour de procès, les 11 prévenus de la Région Réunion, dirigée par Didier Robert de 2010 à 2021, ont nié toute faute malgré les poursuites pour détournement de fonds, prise illégale d’intérêts et de recel après un contrôle de la Chambre régionale des comptes. L’enquête préliminaire a révélé des emplois potentiellement fictifs, des recrutements discrétionnaires et des rémunérations excessives. Les avocats de la défense contestent la procédure, arguant notamment de partialité et d’imprécision des motifs de poursuite.