Revenir à la rubrique : Société

​La préfecture fait le point sur l’approche du bateau sri lankais

La préfecture fait le point ce vendredi à 14H50 sur l'approche d'un bateau de pêche immatriculé au Sri Lanka. Les autorités françaises savent déjà qu'il s'agit d'une embarcation transportant 46 personnes, dont 6 enfants, très probables demandeurs d'asile en France, puisqu'elles ont été avisées de l'imminence de cette venue par les gardes-côtes mauriciens. La préfecture effectue un point de situation en ce milieu d'après-midi :

Ecrit par LG – le vendredi 16 septembre 2022 à 13H52

L’embarcation immatriculée au Sri Lanka est entrée dans les eaux françaises et se trouve actuellement à 35 nautiques (70 kilomètres environ) des côtes réunionnaises, à l’Est de l’île.

En fonction de sa trajectoire par le Nord ou le Sud, elle arriverait à La Réunion dans la deuxième partie de nuit ou samedi matin.
 
Les services compétents (Commandement de la zone maritime sud de l’océan Indien et Direction de la mer sud océan Indien) sont en alerte depuis son repérage en coordination avec les autorités mauriciennes. 

Celles-ci ont dans un premier temps mobilisé des moyens aériens et patrouilleurs pour suivre la position et évaluer la situation du navire et des 46 personnes (dont 2 femmes et 6 enfants) à son bord.
 
Le préfet de la Réunion, en tant que délégué du Gouvernement pour l’action de l’État en mer, considérant un risque de danger compte tenu du nombre de personnes à bord pour un bateau de 12 mètres, a déclenché une opération appelée SAR (Search and rescue ou SAR : organisation et opérations de localisation et de secours aux personnes en situation de détresse, fondée sur une convention internationale).
 
Dans ce cadre, le CROSS (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et Sauvetage) coordonne les moyens déployés.

En particulier, le Champlain (bâtiment de la marine nationale, de soutien et d’assistance outre-mer) est chargé d’aller en ce début d’après-midi au contact de l’embarcation pour préciser ses intentions, sa situation et la santé des passagers.
 
L’objectif des autorités françaises est à ce stade de mettre en sécurité les personnes.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion intensifie sa lutte contre la cybercriminalité face à l’escalade des attaques

Face à une augmentation des cyberattaques à La Réunion, le préfet Jérôme Filippini a lancé un appel à la vigilance lors d’une conférence de presse ce lundi. Il a souligné l’importance de la sensibilisation et de l’adoption de bonnes pratiques pour se protéger des menaces numériques. En 2023, 14 incidents ont été rapportés à l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) sur La Réunion, reflétant une tendance croissante, bien que de nombreuses attaques restent non signalées.

Cilaos : “Les pétrels de Barau doivent être au-dessus de toute polémique, la SEOR devra l’apprendre”

En pleine période d’envol des pétrels juvéniles et face à un échouage massif dans le cirque de Cilaos, la SEOR avait saisi du Tribunal administratif en référé pour enjoindre à la commune d’éteindre son éclairage public. Une requête rejetée « bien que les mesures prises par la commune n’aient pas été suffisamment anticipées et s’avèrent perfectibles ». Dans un communiqué, la municipalité se félicite de cette décision et déplore que cette affaire ait causé “de graves préjudices à la commune”.

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,6 % en mars 2024 et +4,1 % sur un an

En mars 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,6 % à La Réunion après une hausse de 0,2 % en février. Les prix de l’alimentation poursuivent leur hausse : le passage de Belal se fait toujours sentir. Les prix de l’énergie continuent également d’augmenter. Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse alors que ceux des services se stabilisent.
Sur un an, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+4,1 %) qu’au niveau national (+2,3 %).